Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Un test de détection rapide (en une demi-heure)

Actualité publiée il y a 2 semaines 6 jours 12 heures
University of Oxford
La beauté de ce nouveau test réside dans la conception de la détection virale, capable de reconnaître spécifiquement l'ARN et les fragments d'ARN du SARS-CoV-2

Ces scientifiques d'Oxford viennent de développer une technologie de test rapide pour le nouveau virus corona SARS-CoV-2 (COVID-19). L'équipe, dirigée par les professeurs Zhanfeng Cui et Wei Huang, travaille encore à améliorer les capacités et la "présentation" du test alors que le virus se propage à l'échelle internationale, notamment à partir de cas asymptomatiques ou peu symptomatiques et non détectés.

 

Ainsi rappelons cette récente étude qui estime que si le taux de transmission des infections non diagnostiquées s’élève à 55% de celui des infections documentées, en raison de leur plus grand nombre, ces infections non diagnostiquées seraient en fait la source de 79% des cas documentés. Une détection élargie permettrait de mieux isoler ces cas asymptomatiques ou présentant des symptômes légers. Par ailleurs, de nombreuses zones rurales de pays touchés n’ont pas accès aux tests de dépistage actuels. Enfin, le professeur Wei Huang explique que « la beauté de ce nouveau test réside dans la conception de la détection virale, capable de reconnaître spécifiquement l'ARN et les fragments d'ARN du SARS-CoV-2 (COVID-19). Le test comporte des contrôles intégrés pour éviter les faux positifs ou négatifs et ses résultats sont très précis ».

Un nouveau test plus de 3 fois plus rapide que la méthode actuelle.

 

Le nouveau test est beaucoup plus rapide et ne nécessite pas de dispositifs ou matériels complexes. Alors que le test d'ARN viral par PCR prend environ 1,5 à 2 heures pour donner un résultat, le nouveau test apporte des résultats en seulement une demi-heure.

 

Sa technologie est très sensible : le test permet d’identifier les patients touchés aux premiers stades de l'infection, c’est-à-dire beaucoup plus tôt, ce qui pourrait fortement contribuer à réduire la propagation du coronavirus SARS-CoV-2 (COVID-19). La technologie ne nécessite qu'un simple bloc thermique qui maintient une température constante pour la transcription inverse de l'ARN et l'amplification de l'ADN, et les résultats sont lisibles « à l'œil nu ». Son utilisation serait donc possible en zones rurales ou dans les centres de santé communautaires.

 

Sa technologie vient d’être validée avec de vrais échantillons cliniques provenant de patients traités à l'hôpital populaire de Shenzhen Luohou en Chine. Les kits de détection rapide ont été testés sur 16 échantillons cliniques, dont 8 positifs et 8 négatifs, confirmés par les méthodes conventionnelles de RT-PCR et d'autres preuves cliniques. Les kits de détection rapide ont tous apporté le « bon » résultat.

La nouvelle technologie pourrait apporter une contribution précieuse à la lutte contre le "CoV-19", en permettant non seulement de détecter plus facilement dans les zones moins bien équipées mais aussi de dépister plus largement.

 

L’équipe d'Oxford travaille actuellement au développement d'un dispositif intégré afin que le test puisse être rapidement utilisé dans les cliniques, les aéroports, ou même pour un usage domestique.

Autres actualités sur le même thème