Actualités

COVID-19 : Une hausse exponentielle des overdoses chez les ados

Actualité publiée il y a 2 mois 3 semaines 10 heures
JAMA
L'étude révèle un pic sans précédent des décès par overdose chez les ados pendant la pandémie de COVID (Visuel Adobe Stock 214306767)

Si cette étude de l’Université de Californie Los Angeles (UCLA) reste épidémiologique, elle semble bien apporter une nouvelle illustration, marquante, du mal-être et des conséquences en santé mentale de la crise sanitaire COVID chez les adolescents. L’analyse, publiée dans le JAMA, révèle un pic sans précédent des décès par overdose chez les ados pendant la pandémie de COVID. De nouvelles données qui alertent sur la dangerosité beaucoup plus élevée des substances actuellement disponibles et consommées, en particulier des fentanyls illicites.

 

« La consommation de drogue est devenue plus dangereuse, plus que plus courante », explique l’auteur principal, le Dr Joseph Friedman du Center for Social Medicine and Humanities de l’UCLA. «Ces augmentations des décès sont presque entièrement dues aux fentanyls illicites ». Le taux de décès par surdose chez les adolescents américains a presque ainsi doublé en 2020, soit durant la première année de la pandémie de COVID, et a encore augmenté de 20 % au premier semestre 2021 par rapport aux 10 années précédant la pandémie. Pourtant, précisent les chercheurs, la consommation de substances illicites est restée généralement stable au cours de la même période.

Un taux de mortalité par overdose en croissance exponentielle

C'est la première fois que le taux de mortalité chez les adolescents lié à l’usage de substances connaît une telle augmentation alors que …les taux de consommation de drogues illicites chez les adolescents sont au plus bas. En cause, selon les chercheurs, des pilules contrefaites qui se répandent dans tout le pays…

 

L’analyse des données de la base WONDER (Wide-Ranging Online Data for Epidemiologic Research ) des CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a permis de calculer les décès par surdose de drogue chez les adolescents âgés de 14 à 18 ans, survenus de janvier 2010 à juin 2021. L’analyse révèle :

 

  • 518 décès, soit un taux de 2,4 pour 100.000, chez les adolescents en 2010 puis un taux constant de 492 décès (2,36 pour 100.000) chaque année suivante jusqu'en 2019 ;
  • une forte augmentation en 2020 avec 954 décès recensés (soit 4,57 pour 100.000) ;
  • puis début 2021, ce taux grimpe à 5,49 pour 100.000.
  • Ces taux apparaissent particulièrement élevés au sein de certains groupes ethniques, dont les Amérindiens (11,79 en 2021), les Hispaniques (6,98) et les Blancs ((5,36).
  • En cause majoritairement, des contrefaçons de médicaments narcotiques,

comme Xanax, Percocet et Vicodin, dont la concentration de principe actif peut fluctuer ce qui contribue à cette augmentation des décès par overdose.

 

Les auteurs appellent à des interventions ciblées auprès des adolescents pour mieux les informer sur ces risques de surdose plus élevé avec le fentanyl illicite. A nouveau les chercheurs appellent à un accès élargi et de proximité à la naloxone, qui peut permettre « d’inverser » les overdoses.

 

Enfin, les chercheurs suggèrent également le rôle clé des idées suicidaires, de l'isolement social et d'autres facteurs spécifiques à la pandémie, mais que l’étude n’a pas établi.

Autres actualités sur le même thème