Actualités

CRISE des OPIOÏDES : L’accès à la naxolone doit être élargi

Actualité publiée il y a 8 mois 4 semaines 6 heures
The Lancet Public Health
Face à l’accélération de la crise des opioïdes et à l’incidence des overdoses, il y a urgence à rendre les kits de naloxone plus facilement disponibles (Visuel Adobe Stock 202737155).

Face à l’accélération de la crise des opioïdes et à l’incidence des overdoses, ces études publiées dans le Lancet Public Health concluent à l’urgence de rendre les kits de naloxone plus facilement disponibles. Une première étude prend la mesure des besoins en naloxone pour les États-Unis et une deuxième étude, de modélisation, suggère que les voies de distribution de naloxone communautaires ou « en ville » sont probablement les plus efficaces pour ouvrir l’accès au médicament et éviter ainsi, un grand nombre des décès par surdose.

 

La naloxone constitue une intervention vitale qui peut inverser les effets toxiques de l’overdose. Un accès élargi à la naloxone est essentiel pour faire face à la crise des opioïdes, expliquent ces chercheurs de différents instituts du continent américain. Les besoins en naloxone varient selon les régions, les zones fortement touchées par l'utilisation du fentanyl (un analgésique opioïde très puissant), ayant un besoin plus élevé de naloxone.

Ouvrir l'accès "communautaire" à la naxolone

L’étude est la première à estimer les besoins en naloxone pour chaque État américain. Pour estimer le nombre de kits de naloxone nécessaires par État afin de réduire les overdoses mortelles d'opioïdes sur un an, les auteurs ont pris en compte le type d'accès à la naloxone (programme communautaire, prescription par le médecin, ou délivrance directe par le pharmacien) ; la dynamique et le type d'épidémie (opioïdes sur prescription, héroïne, fentanyl ou mixte) ; les besoins en naloxone spécifiques à l'État. Les chercheurs ont ensuite modélisé les besoins en naloxone pour 12 États identifiés comme représentatifs des différents types d'épidémie. L’analyse révèle :

  • dans certains Etats, un besoin pouvant atteindre jusqu’à 1 270 kits de naloxone supplémentaires pour 100.000 personnes et par an ;
  • une efficacité probablement plus élevée de la distribution de naloxone par le biais de programmes communautaires et de pharmacies de proximité (vs via l’hôpital). Cet accès de proximité permettrait d’éviter un nombre important de décès par overdose d'opioïdes.

 

« Nous devons nous assurer que nous avons des interventions vitales, comme la naloxone, entre les mains des personnes les plus susceptibles d'être là quand une surdose se produit. Les personnes qui consomment des drogues doivent être considérées comme les premières ayant besoin d'un accès facile à la naloxone », explique l'auteur principal, le professeur Traci Green de l'Université Brandeis (États-Unis).

 

Des données certes typiquement américaines mais qui incitent, l’épidémie d’opioïdes gagnant tous les continents, à en tirer pour l’Europe aussi un retour d’expérience. Et, en particulier, sur la plus grande efficacité des accès communautaires aux kits de naloxone.

Autres actualités sur le même thème