Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COVID modéré ou MIS-C ? Vers un test sanguin chez l’Enfant

Actualité publiée il y a 10 mois 4 jours 5 heures
Cell Reports Medicine

Cette équipe du Children's National Hospital (Washington), de l'Université de Californie à San Francisco et de l'Emory University - Children's Healthcare d'Atlanta vient d’identifier des biomarqueurs uniques du syndrome inflammatoire multi-systémique (MIS-C) ou de forme sévère du COVID chez les enfants. A l’aide d’une puissante technologie de séquençage, les chercheurs documentent, dans la revue Cell Reports Medicine, une signature unique dans le sang de ces jeunes patients, qui ouvre la voie au développement de tests sanguins de diagnostic.

 

L’auteur principal, le Dr Roberta DeBiasi, chercheur au Children's National et chef de Service des maladies infectieuses pédiatriques explique que « l’objectif de ces recherches est de développer des tests qui peuvent prédire avec précision si un enfant atteint de COVID est susceptible de développer une forme grave mais aussi de pouvoir faire la distinction, avec précision, entre les enfants atteints de MIS-C et les enfants ayant une fièvre élevée mais en raison d’une autre cause. Ces deux groupes d'enfants peuvent nécessiter un diagnostic rapide et des traitements agressifs rapidement ».

 

Le syndrome inflammatoire multi-systémique (MIS-C) est une affection dans laquelle différentes parties du corps, notamment la peau, les muqueuses, le tractus gastro-intestinal, le cœur, les poumons, les reins ou le cerveau développent une inflammation après une infection au COVID-19. On ignore pourquoi certains enfants développent la maladie.

 

L’étude a analysé 416 échantillons de sang de 70 jeunes patients atteints de COVID-19 aigu (maladie légère, modérée et grave) et de 141 patients atteints de MIS-C suivis dans 3 hôpitaux. Les échantillons de sang avaient été prélevés au début de la maladie et lors de la récupération, 1 mois après l'hospitalisation et plus de 3 mois après. A l’aide d’une combinaison de différentes techniques de séquençage d'ARN de sang, l’analyse révèle que :

  • bien que plusieurs voies inflammatoires aient été activées à la fois dans le COVID-19 sévère et le MIS-C,
  • il existe bien des schémas spécifiques uniques à chaque condition et permettant de les distinguer ;

  • l'analyse identifie ainsi des signatures distinctes constituées par des lésions et la mort de certains types de cellules, dont les cellules endothéliales, qui forment la paroi des vaisseaux sanguins, et un type de cellules neuronales appelées cellules de Schwann. La mort de ces cellules suggère des niveaux accrus de lésions organiques vs les patients atteints de formes modérées à légères de COVID-19.

 

C’est la toute première analyse complète à la fois de l'ARN sans cellules plasmatiques et de l'ARN du sang total, ainsi que de l'ADN sans cellules et cette approche se révèle très puissante en apportant des données très précises sur les différentes formes de la maladie.

 

L’équipe travaille aujourd’hui sur le développement d'un test sanguin, capable donc de détecter le MIS-C chez l’Enfant.

Plus sur le Blog Diagnostic
Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème