Vous recherchez une actualité
Actualités

CRANBERRIES : Un prébiotique prometteur pour le microbiome intestinal

Actualité publiée il y a 1 année 10 mois 2 semaines
Applied and Environmental Microbiology
Les cranberries constituent une piste anti-infectieuse naturelle non négligeable

De nombreux scientifiques accordent toute leur attention aux prébiotiques, c'est-à-dire à des « fibres » ou sucres non digestibles qui vont fournir une nourriture aux bonnes bactéries du microbiote intestinal et donc favoriser leurs effets bénéfiques pour la santé. Cette étude de l’Université du Massachusetts à Amherst rapporte, pour la première fois, les effets d’un hydrate de carbone présent dans les cranberries (ou canneberges) sur le développement de certaines bactéries intestinales bénéfiques. Un nouveau prébiotique donc en substance, présent en forte concentration dans les cranberries.

Les cranberries constituent une piste anti-infectieuse naturelle non négligeable et aucune piste même mineure ne doit être négligée à l'heure de l'émergence de bactéries résistantes aux médicaments. Une équipe de l'Université du Massachusetts Dartmouth a récemment décrypté le processus par lequel certains composés du jus de « canneberge » bloquent la première étape critique et mécanique d'une infection bactérienne : le contact et l'adhérence entre la bactérie et la cellule hôte. Une découverte qui a toute son importance face au problème majeur de l'antibiorésistance. Cette nouvelle étude identifie la présence dans les cranberries d’un nouveau prébiotique en puissance qui vient ajouter à leurs capacités globalement prometteuses pour la santé.

 

Ce que nous mangeons non seulement nous nourrit, mais nourrit également les bactéries bénéfiques de notre microbiome intestinal, souligne le Dr Sela, spécialiste du microbiome et auteur principal de l’étude, dans un communiqué. Ces bactéries intestinales sont extrêmement importantes pour notre santé et notre alimentation peut donc faire toute la différence. En particulier, ces « sucres spéciaux » trouvés dans les parois cellulaires des canneberges appelés xyloglucans pénètrent dans nos intestins où des bactéries bénéfiques s’en nourrissent.

Les xyloglucans des cranberries, candidats pour un nouveau supplément pour stimuler la santé intestinale : les chercheurs ont d’abord travaillé à obtenir des xyloglucans purifiés et regardé comment ils pourraient ensuite alimenter avec ce sucre purifié des bifidobactéries cultivées dans un environnement anaérobie en laboratoire. Ces bifidobactéries existent dans une certaine mesure chez l’adulte, mais sont trouvées en concentrations plus élevées dans le microbiome intestinal des nouveau-nés et des nourrissons allaités. La recherche confirme que ces bifidobactéries bénéfiques consomment des xyloglucans, produisent alors de l'acide formique mais moins d'acide lactique. Une production inhabituelle qui a certainement des implications pour le reste du microbiote intestinal.

Privilégier les prébiotiques ? C’est l’état d’esprit de ces chercheurs qui soulignent qu’avec les probiotiques, nous prenons des doses supplémentaires de bactéries bénéfiques qui peuvent ou non contribuer à la santé intestinale, mais avec les prébiotiques, nous ne faisons que favoriser le développement de bonnes bactéries déjà présentes dans notre microbiote…Les prébiotiques fabriquent des molécules et des composés qui contribuent à aider des centaines d'autres microorganismes bénéfiques de la communauté. Tout est dans l’équilibre, soulignent les chercheurs, car les prébiotiques comme les probiotiques peuvent interagir avec notre propre physiologie pour équilibrer -ou pas- le microbiome.

Pour en revenir aux cranberries, la découverte de ces xyloglucans incite à développer des produits alimentaires enrichis ou à développer de nouveaux suppléments. Une nouvelle série d'études est d’ores et déjà programmée qui examinera l'interaction des xyloglucans des cranberries avec d'autres espèces et souches bactériennes.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages