Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CRISE CARDIAQUE : Ces soins de suivis qui évitent 94 % des récidives

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 4 jours
AHA Scientific Sessions
Des soins de suivi avec un traitement par statine, des évaluations et des tests de cholestérol réguliers après une crise cardiaque peuvent empêcher 94% des patients d'avoir un deuxième événement cardiaque (Visuel Adobe Stock 96009909)

Cette équipe de l’Intermountain Healthcare (Salt Lake City, Utah) révèle que des soins de suivi avec un traitement par statine, des évaluations et des tests de cholestérol réguliers après une crise cardiaque peuvent empêcher 94% des patients d'avoir un deuxième événement cardiaque ou prévenir le décès. Un appel à un suivi plus rigoureux de ce groupe de patients, lancé lors de la Réunion scientifique de l’American Heart Association (AHA).

 

Subir un événement cardiaque, comme une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, expose le patient à un risque élevé d'en avoir un deuxième. 1 personne sur 5 qui subit une crise cardiaque sera réadmise à l'hôpital pour un second infarctus dans les 5 ans, selon l’AHA.

Comment les cliniciens peuvent-ils prévenir le risque de récidive ?

L’auteur principal, le Dr Kirk U. Knowlton, directeur de la recherche cardiovasculaire à l'Intermountain Healthcare explique : « Nous savions que ces patients encourent un risque très élevé de problèmes cardiaques persistants et de décès de cause cardiaque, nous avons regardé si des interventions comme le traitement par statine et la vérification régulière du taux de cholestérol faisaient une vraie différence. Et les résultats sont stupéfiants ».

 

L'étude, rétrospective, a suivi durant 3 ans 68.411 patients qui ont eu une crise cardiaque, un AVC ou qui ont reçu un diagnostic de maladie artérielle périphérique entre 1995 et 2016. L’équipe a vérifié si ces patients avaient, durant le suivi, subi ou non un test sanguin de cholestérol et / ou reçu une prescription de statines. L’analyse montre que :

 

  • les patients qui n’ont pas passé de test sanguin de suivi pour le LDL et/ou reçu de prescription de statines encourent un risque de 60 % de deuxième événement cardiaque majeur ou de décès ;
  • le patients mieux suivis, ayant passé un test sanguin de cholestérol et/ou reçu une prescription de statines encourent un risque de 6% de deuxième événement cardiaque majeur ou de décès.

 

Ces résultats sensibilisent à l'importance des soins de suivi post-infarctus, afin de prévenir au mieux le deuxième événement cardiaque. Un suivi par le médecin traitant, le contrôle régulier des niveaux de cholestérol et l’observance d’un traitement adapté permettent de prolonger la vie de ces patients pendant des années, voire des décennies.

Autres actualités sur le même thème