Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE : Hommes, femmes, les symptômes sont-ils vraiment si différents ?

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 4 jours
JAHA
Une reconnaissance immédiate des symptômes du syndrome coronarien aigu est essentielle pour le succès du traitement et le pronostic des patients.

Une reconnaissance immédiate des symptômes du syndrome coronarien aigu est essentielle pour le succès du traitement et le pronostic des patients. De précédentes recherches ont suggéré que ces symptômes pouvaient être différents chez les femmes par rapport aux hommes. Cette revue de la littérature d’une équipe de l’University Medical Center Utrecht sur l'étendue de ces différences conclut que l’annonce de l’évènement est plutôt similaire chez les deux sexes.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Ainsi, les 3 principaux symptômes de crise cardiaque chez les femmes et les hommes sont :

  1. les douleurs thoraciques : chez 79% des hommes et 74% des femmes
  2. la transpiration : un symptôme néanmoins 26% fréquent chez les femmes vs les hommes
  3. et l'essoufflement : un symptôme 34% plus fréquent chez les femmes

Des symptômes « typiques » chez les hommes et « atypiques » chez les femmes ?

« Notre étude montre que si les symptômes peuvent différer parfois entre les sexes, il existe également de nombreuses similitudes », résume l’auteur principal, le Dr Annemarijn de Boer.

 

Il est vrai que de nombreuses études ont mis en évidence des différences de présentation et de pronostic de l’infarctus du myocarde chez les hommes et les femmes, suggérant une incidence de la crise cardiaque plus tardive chez les femmes vs les hommes, une prévalence de comorbidités (diabète, l'hypertension et l'insuffisance cardiaque) plus élevée chez les femmes, un moindre taux de tabagisme en revanche et, un taux de décès à 5 ans est plus élevé chez les femmes (46%) vs les hommes (35%). Une constante demeure : homme ou femme, la personne doit savoir reconnaitre les symptômes, et ne pas tarder alors à appeler les services d'urgence.

La reconnaissance des symptômes est vitale pour permettre un traitement rapide et salvateur.

Cette analyse de 27 études de grande qualité publiées au cours de 20 dernières années, reprécise ainsi les symptômes : en plus des 3 symptômes les plus courants et communs vus plus haut, comparativement aux hommes, les femmes sont :

  • plus de 2 fois plus susceptibles de ressentir des douleurs entre les omoplates,
  • 64% plus susceptibles d'avoir des nausées ou des vomissements,
  • 34% plus susceptibles de souffrir d'essoufflement.

L'étude ne précise pas les raisons de ces variations dans la présentation des symptômes entre les femmes et les hommes, cependant les chercheurs suggèrent des différences entre les sexes dans le développement de la crise cardiaque d’où des différences de présentation des symptômes.

Un sujet qui mérite d’être approfondi.