Vous recherchez une actualité

Actualités

CRISE CARDIAQUE : Huile d’olive et sommeil, un bon cocktail pour la prévenir !

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 9 heures
Nature Communications
L'étude décrit le rôle clé d’une protéine plasmatique, ApoA-IV qui augmente après la digestion des aliments riches en graisses insaturées, comme l'huile d'olive et est plus active durant le sommeil, et qui prévient le risque d’événement cardiovasculaire.

Quel rapport entre l'huile d'olive et le sommeil ? Conjointement pourtant, ces deux facteurs pourraient permettre de prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC). C’est la révélation de cette étude du St. Michael's Hospital (Toronto) qui examine le rôle clé d’une protéine plasmatique, ApoA-IV qui augmente après la digestion des aliments riches en graisses insaturées, comme l'huile d'olive et est plus active durant le sommeil, et qui somme toute, contribue à prévenir le risque d’événement cardiovasculaire.

 

On savait que les aliments riches en graisses insaturées peuvent protéger contre les maladies cardiovasculaires, cette recherche nous explique pourquoi : à la base de ce processus protecteur, une protéine plasmatique, l’apolipoprotéine A-IV, appelée ApoA-IV. ApoA-IV est un facteur inhibiteur des plaquettes, ces petites cellules sanguines impliquées dans de multiples maladies, dont les hémorragies et les maladies cardiovasculaires. L’étude montre que l'ApoA-IV est un bloqueur des glycoprotéines de surface plaquettaires GPIIbIIIa (également appelée intégrine αIIβ3). L'intégrine αIIβ3 étant un récepteur plaquettaire nécessaire à l’agrégation des plaquettes dans le sang, une agrégation qui peut provoquer une occlusion des vaisseaux, bloquer le flux sanguin et entraîner une thrombose.

 

L'agrégation plaquettaire peut sauver des vies mais aussi bloquer le flux sanguin : les plaquettes se lient via une série de connecteurs : pour qu'une plaquette se lie à une autre et qu’il y ait « agrégation plauettaire », le récepteur plaquettaire intégrine αIIβ3 se lie d'abord au fibrinogène - une protéine abondante qui relie les plaquettes aux molécules de sang et de fibrinogène, puis se lie à une autre intégrine αIIβ3 sur une deuxième plaquette. Ensuite, le fibrinogène et probablement d'autres protéines permettent à de nombreuses plaquettes de se lier, conduisant à l’agrégation plaquettaire. Chez des modèles de laboratoire et les humains, l’équipe montre que l’ApoA-IV peut se lier à l’intégrine αIIβ3 et bloquer la fixation du fibrinogène. Des taux plus élevés d'ApoA-IV peuvent ainsi ralentir l'accumulation de plaque dans les vaisseaux sanguins ou processus d'athérosclérose.

 

ApoA-IV booste la circulation sanguine presque immédiatement après les repas contenant des graisses insaturées et diminue l'hyperactivité et la liaison des plaquettes, réduisant ainsi l'inflammation après les repas et le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

 

Enfin, ApoA-IV suit un rythme circadien. La protéine est plus active durant la nuit et moins le matin. « Nous sommes donc protégés par cette protéine pendant notre sommeil et cela explique aussi pourquoi le risque d’événement cardiovasculaire est plus élevé après le réveil du matin.

 

En conclusion, une alimentation riche en graisses insaturées et de bonnes habitudes de sommeil constituent la combinaison parfaite pour optimiser le rôle positif de la protéine ApoA-IV dans la réduction des risques de maladies cardiovasculaires. Des conclusions qui entraînent de nombreuses applications, par supplémentation, et de nouvelles thérapies ciblant les maladies cardiovasculaires et d'autres maladies résultant de l'agrégation plaquettaire.

Autres actualités sur le même thème

Pages