Vous recherchez une actualité
Actualités

CURE DÉTOX : Un régime de perte de poids et détox à la fois

Actualité publiée il y a 2 années 5 mois 4 jours
International Journal of Environmental Research

Ce régime, documenté par 3 études, contribue à la perte de poids, à la réduction du stress oxydatif et à la détoxification du corps. Ces scientifiques newyorkais montrent ainsi qu’un régime équilibré, protéiné, à faible teneur en calories, incluant le jeûne intermittent, ne permet pas seulement de perdre du poids à long terme, mais contribue aussi à réduire les toxines stockées dans la graisse corporelle, à améliorer la santé cardiaque et à réduire le stress oxydatif. Un régime de perte de poids et détox à la fois, testé dans les règles de l’art. Des données présentées dans 3 études successives qui apportent des recommandations pour drainer et détoxifier nos organismes exposés à de nombreuses substances toxiques via l’alimentation et l’environnement.

Les polluants environnementaux et autres toxines sont stockés dans des tissus adipeux. En cas de perte de poids, la graisse se décompose et les toxines sont déversées dans la circulation sanguine. Il existe donc une préoccupation associée aux régimes de perte de poids, cette libération de toxines dans le sang, qui pourrait augmenter le stress oxydatif et le risque de certaines maladies graves, dont des perturbations endocriniennes, les maladies cardiaques, le cancer, la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson. Ces études apportent ainsi les preuves des bénéfices d'un régime basé à la fois sur la restriction calorique et la « stimulation des protéines » (protein-pacing' caloric restriction (P-CR) diet) qui non seulement permet la perte de poids sans pour autant entraîner une augmentation des toxines dans le corps mais se révèle aussi et en fin de compte hypotoxique.


P-CR, quel régime ? Le régime consistait en un apport de calories restreint (soit 1.300 cal. Pour les femmes et 1.900 pour le hommes), en 4 à 6 repas par jour, comportant chacun 20 à 25 grammes de protéines, soit 30% de l'apport total, 45% de glucides non raffinés et 25% d'acides gras sains (non saturés). En phase longue (ici 52 semaines), les participants ont également jeûné une fois toutes les 2 semaines, soit 1 fois par mois.

Moins de poids, moins de toxines et moins de rigidité artérielle : les chercheurs ont d'abord comparé les résultats du régime P-CR chez des participants obèses durant 12 semaines puis sur 52 semaines.

-Le régime P-CR de 12 semaines se montre efficace à réduire le poids corporel (de 10%), le stress oxydatif (de 25%) et la rigidité artérielle (de 12%) et la libération de toxines (de 25%) chez les femmes et les hommes.

-A la fin d'une phase de 52 semaines, le régime P-CR apporte plus de résultat, qu'un régime équilibré pour la santé cardiaque, dans le maintien de la perte de poids, la réduction de la rigidité artérielle et la réduction de libération de toxines.

-Ces études montrent qu'une alimentation équilibrée pour le cœur (acides gras) certes entraîne des bénéfices pour la santé mais qu'il est important d'identifier d'autres stratégies alimentaires.

Lutter contre les toxines : les données des études sur la réduction de la libération de toxines dans le corps, permettent de dissiper les inquiétudes selon lesquelles la perte de poids, qui libère des toxines dans le sang, aurait systématiquement un effet négatif : « bien que la perte de poids entraîne généralement une amélioration de la santé, nous savons que chez les sujets en surpoids et obèses qui par conséquent, ont stocké des toxines excessives, il existe un risque de libération de toxines avec un impact négatif sur le corps ». Or ce régime P-CR n'augmente pas les marqueurs de maladies et, en réalité, contribue à la « détox » et à la réduction du stress oxydatif. De plus, les résultats suggèrent que ceux qui ne sont pas en surpoids ou obèses pourraient également bénéficier d'un tel régime. Le corps compense par l'augmentation des antioxydants : en réponse à cette libération de toxines, les chercheurs montrent que le corps se défend en augmentant les niveaux d'antioxydants.

Tout est dans les nutriments : si ces recherches montrent, une nouvelle fois, que « c'est la qualité de l'alimentation qui compte » et qu'un régime alimentaire peut avoir un impact favorable sur le processus de désintoxication, sur les niveaux de stress oxydatif, le maintien du poids et la santé endothéliale, il faut rappeler que certains compléments (ex : Ergydraine® et Ergyslim®) peuvent booster de tels effets. Certaines plantes comme l'artichaut par exemple peuvent activer ces phases de détoxification hépatique. D'autres plantes ou baies auront un effet drainant. Enfin certaines vitamines (B9, B6) et minéraux seront également favorables à la perte de poids.

Autres actualités sur le même thème