Actualités

DÉMENCE : 3 mois de cranberries pour améliorer la mémoire ?

Actualité publiée il y a 5 mois 1 semaine 12 heures
Frontiers in Nutrition
Une simple supplémentation en cranberries pourrait aider à améliorer la mémoire et les fonctions cérébrales mais aussi à réduire le « mauvais » cholestérol (Visuel Fotolia 73277944)

Cet essai contrôlé randomisé, mené à l’Université d'East Anglia (Angleterre) ajoute un nouveau bénéfice à la consommation régulière de cranberries ou canneberges. Une simple supplémentation en cranberries pourrait aider à améliorer la mémoire et les fonctions cérébrales, mais aussi à réduire le « mauvais » cholestérol, 2 atouts précieux pour la santé des plus âgés. Ces données publiées dans la revue Frontiers in Nutrition, ajoutent plus largement aux preuves des effets neuroprotecteurs des polyphénols.

 

L'équipe a regardé précisément quels pouvaient être les avantages de consommer l'équivalent d'une tasse de cranberries par jour pour les personnes âgées de 50 à 80 ans. L’auteur principal, le Dr David Vauzour, de la Norwich Medical School rappelle qu’alors que la démence pourrait affecter environ 152 millions de personnes d'ici 2050, qu’il n’existe pas de remède ou de traitement curatif, il est essentiel d’identifier les interventions de mode de vie, telles que l'alimentation, qui peuvent contribuer à réduire le risque et le fardeau de la maladie.

Flavonoïdes vs démence

Les flavonoïdes, un type de composés polyphénoliques, ont déjà été associés à un taux plus lent de déclin cognitif et de démence. Ainsi, les aliments riches en anthocyanes et proanthocyanidines (flavonoïdes dont catéchine et épicatéchine) qui donnent aux baies leur couleur rouge, bleue ou violette, sont déjà documentés pour améliorer la cognition.

« La canneberge est particulièrement riche en ces micronutriments et a déjà été reconnue pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires ».

 

Les cranberries contribuent à réduire la neurodégénérescence liée à l'âge : L'équipe de recherche a étudié l'impact de la consommation de cranberries pendant 12 semaines sur la fonction cérébrale et le cholestérol chez 60 participants en bonne santé cognitive. La moitié des participants ont consommé quotidiennement de la poudre de cranberries lyophilisée, soit l'équivalent d'une tasse ou de 100 g de cranberries fraîches. L'autre moitié a reçu un placebo. L’expérience montre que :

 

  • la consommation de cranberries améliore significativement la mémoire des événements quotidiens (mémoire épisodique visuelle), le fonctionnement neuronal et l'apport de sang au cerveau (perfusion cérébrale) ;
  • les participants du groupe d’intervention présentent des performances de mémoire épisodique significativement améliorées associées à une meilleure circulation des nutriments essentiels tels que l'oxygène et le glucose vers des zones clés du cerveau qui soutiennent la cognition, en particulier les zones impliquées dans la consolidation et la récupération de la mémoire ;
  • enfin, ces mêmes participants bénéficient d’une réduction significative des taux de cholestérol LDL ou « mauvais cholestérol », facteur d’athérosclérose (accumulation de plaque dans la paroi interne d'une artère). Cela suggère que les cranberries peuvent favoriser la santé vasculaire et contribuer à l'amélioration de la perfusion cérébrale et à la santé cognitive.

 

De plus, une intervention relativement courte de 12 semaines suffit ici à produire des améliorations significatives de la mémoire et de la fonction neurale.

 

N.B : L'étude a été financée par une subvention du Cranberry Institute.

Autres actualités sur le même thème