Actualités

SANTÉ CARDIOVASCULAIRE : 100 g de cranberries par jour pour une meilleure fonction endothéliale

Actualité publiée il y a 5 mois 1 semaine 1 heure
Food & Function
L'apport de 100 g de cranberries ou canneberges par jour permet de préserver une bonne santé cardiovasculaire (Fotolia 2074244116)

Ces cardiologues du King's College de Londres, dans le cadre d’une étude soutenue par le Cranberry Institute, recommandent l’apport de 100 g de cranberries ou canneberges par jour pour préserver une bonne santé cardiovasculaire. Cet essai contrôlé randomisé, publié dans la revue Food Function, révèle qu’un mois seulement de consommation quotidienne de cranberries a permis d’améliorer la fonction cardiovasculaire d’hommes en bonne santé.

 

Les cranberries sont plutôt connues pour leurs bénéfices dans la prévention des infections des voies urinaires et plus largement dans la prévention des infections bactériennes, avec cependant, des données d’études parfois contradictoires. On leur prête également un effet prébiotique.

 

Ce petit essai randomisé mené auprès de 45 participants hommes en bonne santé, invités à consommer 9 g de poudre de canneberge équivalant à 100 g de cranberries fraîches par jour vs un placebo pendant un mois, montre que les participants du groupe d’intervention présentent :

 

  • une amélioration significative de la dilatation médiée par le flux (FMD), un marqueur de la fonction endothéliale, donc de la fonction du cœur et des vaisseaux ;
  • ces améliorations sont constatées dès 2 heures après la première consommation et après un mois de consommation quotidienne, ce qui suggère des avantages à la fois immédiats et chroniques ;
  • des métabolites bénéfiques sont également identifiés après consommation de cranberries, en ligne avec les améliorations cardiovasculaires obtenues.

 

Quel processus ? L’auteur principal, le Dr Ana Rodriguez-Mateos, maître de conférences en nutrition au département des sciences nutritionnelles du King's College de Londres explique cet effet par l’action des polyphénols et des métabolites des canneberges, dans le sang.  Ces petits fruits pourraient donc contribuer, de manière simple et naturelle, à la prévention des maladies cardiovasculaires. D’autant que ces améliorations cardiovasculaires sont observées avec une quantité pouvant être raisonnablement consommée quotidiennement. Plus largement, la consommation de fruits et légumes est l'un des principaux facteurs de modifiables de santé cardiovasculaire. En partie, également sous l’action des polyphénols. Les canneberges sont riches en proanthocyanidines, des polyphénols uniques ayant, selon les auteurs,

 

« des polyphénols aux propriétés uniques par rapport à ceux trouvés dans d'autres fruits ».

Autres actualités sur le même thème