Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉMENCE : L’importance toute particulière de la formation infirmière

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 1 jour
Journal of the American Geriatrics Society
Ces patients avec la maladie d'Alzheimer ou une démence ont un risque de décès extrêmement élevé dans les 30 jours.

Cette très large étude menée sur plus de 350.000 patients de 531 hôpitaux américains, ayant subi une chirurgie, révèle une nouvelle fois toute l’importance de la formation infirmière pour une prise en charge de qualité des patients âgés atteints de démence. Ses données, présentées dans le Journal of the American Geriatrics Society révèlent que post-chirurgie, ces patients avec la maladie d'Alzheimer ou une démence ont un risque de décès extrêmement élevé dans les 30 jours. Des infirmières préparées et formées à ce type de prise en charge font toute la différence.

 

Le fait pour ce type de patient d’avoir « à son chevet » une infirmière clinicienne ayant au moins un baccalauréat en sciences infirmières (aux Etats-Unis : c’est-à-dire une infirmière clinicienne ou équivalent IDE) améliore ses chances de bons résultats post-opératoires et réduit considérablement son risque de décès. L’étude montre que cet effet positif de la formation des infirmières sur les résultats chirurgicaux des patients âgés est considérable chez les patients atteints de démence.

 

L’étude menée sur les données de 353.333 patients âgés ayant subi une chirurgie générale, orthopédique ou vasculaire avait pour principal résultat le taux de décès post-op à 30 jours post et/ou l’échec de l’intervention. L’analyse des données montre que :

  • chaque augmentation de 10% des personnels infirmiers qualifiés est associée à une réduction de 4% du risque de décès chez les patients exempts de démence, et de 10% du risque de décès chez les patients déments ;
  • chaque augmentation de 10% des personnels infirmiers cliniciens est associée à un risque réduit de 5% d'échec de l’intervention chez les patients exempts de démence, et de 10% du risque d’chec chez les patients déments ;

 

 

Il y a donc 2 conclusions importantes à cette étude :

  • le rappel de l’extrême fragilité des patients atteints d’Alzheimer ou de démence, en particulier après une intervention chirurgicale.
  • Et la formation des infirmières, au chevet de ces patients, peut faire une très grande différence dans les résultats de santé et la survie de ces patients. « Les patients atteints de démence sont cliniquement complexes et vulnérables, et les infirmières jouent un rôle clé dans la surveillance et la protection de ces personnes contre les complications indésirables telles que le delirium et la pneumonie post-chirurgie », ajoute l'auteur principal, Elizabeth White de l'École des sciences infirmières de l'Université de Pennsylvanie.

 

« Les infirmières doivent être capables de penser de façon critique, de résoudre les problèmes et de bien travailler au sein d'équipes pluridisciplinaires, autant de compétences qui doivent être développées dans les programmes de formation en sciences infirmières ».


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages