Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DÉPRESSION : L’entraînement de résistance pour le mental aussi

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 6 jours
Trends in Molecular Medicine
L'étude confirme les avantages de l'entraînement en résistance dans le traitement de l'anxiété et de la dépression.(Visuel Adobe Stock 654578993)

Cette équipe de l'Université de Limerick (Irlande), confirme les avantages de l'entraînement en résistance dans le traitement de l'anxiété et de la dépression. La recherche, présentée dans la revue Trends in Molecular Medicine, apporte également une première description des mécanismes sous-jacents possibles pouvant expliquer ces bénéfices, en santé mentale.

 

La recherche apporte ce que ses auteurs appellent les premières « preuves passionnantes » de l’efficacité de l’entraînement de résistance à réduire l’anxiété et la dépression, à l’instar des thérapies les plus établies. Cette forme d’exercice pourrait même constituer une thérapie alternative avec des avantages pour d’autres résultats importants de santé. Une approche non médicamenteuse et d’autant plus appréciable que « les troubles anxieux et dépressifs constituent un fardeau de santé publique répandu et débilitant pour lequel le succès des traitements existant est limité », écrivent les chercheurs.

 

L'entraînement de résistance, ou la pratique d’exercices de renforcement musculaire impliquant l'exercice répété d'une force contre une charge dans le but de générer une réponse physique et globale à l'entraînement, sont bien établis. Cependant, l’impact possible de cette forme d’exercice dans la prise en charge des symptômes anxieux et dépressifs reste encore peu connu. De plus, les mécanismes psychobiologiques à l’origine de ces améliorations en santé mentale sont mal compris.

 

L’étude, une méta-analyse fine des études publiées à ce jour, confirme néanmoins la capacité de l'entraînement de résistance à constituer une thérapie alternative à part entière, contre l'anxiété et la dépression.

 

« Ces preuves limitées dont nous disposons soutiennent fortement ces effets bénéfiques de l'entraînement de résistance sur ces résultats de santé mentale, via des adaptations cérébro-vasculaires et neuronales notamment ».

 

Alors que l'entraînement de résistance fonctionne probablement à travers des mécanismes à la fois partagés et distincts pour obtenir ses effets positifs sur l'humeur par rapport à l'exercice aérobique, les chercheurs ajoutent qu’il pourrait être opportun de le combiner à l'exercice aérobique, pour un mental toujours plus résistant. 

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème