Vous recherchez une actualité
Actualités

DERMATITE ATOPIQUE : Un champignon contre les boutons

Actualité publiée il y a 9 mois 2 semaines 1 jour
Food Chemistry
L'acide ganodérique extrait de Ganoderma lucidum, un champignon oriental , démontre ici son efficacité dans le traitement des affections cutanées telles que la dermatite atopique (Visuel NIH)

L'acide ganodérique extrait de Ganoderma lucidum, un champignon oriental utilisé depuis des millénaires en médecine chinois, démontre ici son efficacité contre l'inflammation cutanée et, plus largement dans le traitement des affections cutanées telles que la dermatite atopique. L’équipe du Korea Institute of Science and Technology (KIST) décrypte ici, dans la revue Food Chemistry, toute l’action anti-inflammatoire de l’extrait, dans les cellules de la peau.

 

Ganoderma lucidum est utilisé depuis longtemps pour promouvoir la santé et la longévité en Chine et dans d'autres pays asiatiques. Appelé aussi lingzhi en Chine, reishi au Japon et Yeongji en Corée, il est reconnu en médecine orientale pour ses propriétés antioxydantes, antidiabétiques et anti-inflammatoires. L'acide ganodérique, un ingrédient actif présent dans le champignon, est connu pour son action stimulante de la fonction immunitaire des cellules. En raison de sa texture dure, le champignon est ingéré sous forme de poudre ou de liquide, en évitant toutefois un séchage trop prolongé ou à trop haute température, ce qui élimine le principe actif.

A 50° C ce sont les capacités antioxydantes et antidiabétiques qui sont optimisées (Visuel Kist).

Un seul champignon et de multiples indications

L’équipe du KIST dirigée par le Dr Ho-Youn Kim a étudié de près les conditions de préparation pouvant optimiser les capacités anti-inflammatoires, antidiabétiques et antioxydantes de Ganoderma lucidum. Afin de pouvoir optimiser l'efficacité anti-inflammatoire de l’extrait, l'équipe de recherche du KIST a extrait puis testé l'ingrédient actif après séchage du champignon à différentes températures et à différentes durées. Les scientifiques sont ainsi parvenus à déterminer les conditions optimales pour obtenir les meilleurs effets anti-inflammatoires, antioxydants et antidiabétiques possibles : un séchage à l'air chaud à 60 ° C permet d’extraire une grande quantité d'acide ganodérique, de préserver d'excellentes propriétés anti-inflammatoires, alors qu’à 50° C ce sont les capacités antioxydantes et antidiabétiques qui sont optimisées.

 

Une preuve de concept in vitro : l’inflammation induite sur des kératinocytes modèles est supprimée avec Ganoderma lucidum séché à l'air chaud. Les chercheurs viennent de déposer un brevet et ouvrent ainsi l’espoir d’un traitement naturel et efficace pour traiter un grand spectre d’affections cutanées. D’autres études in vivo devront encore être menées pour tester cette efficacité fortement dépendante des conditions de séchage et d'extraction.

 

« l'efficacité des champignons Yeongji (Ganoderma lucidum) varie en fonction des méthodes de séchage et d'extraction et que la méthode de séchage devra être choisie en fonction de l’indication ».

Autres actualités sur le même thème