Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE de type 1: 1.000 pas par jour font déjà la différence

Actualité publiée il y a 3 années 6 mois 2 semaines
Diabetes Care

Alors que le diabète de type 1 (ou « diabète juvénile ») touche les "plus jeunes", cette étude de l’Université d'Adélaïde (Australie) montre qu’une simple mesure de mode de vie et un conseil facile à donner, soit 1.000 pas par jour peut changer la donne et contribuer, en particulier, à une amélioration significative des biomarqueurs de santé cardiovasculaire. Un objectif simple à donner pour les parents et facile à respecter par l’enfant ou l’adolescent qui s’avère efficace, selon ces données présentées dans la revue Diabetes Care.

Le diabète de type 1- 5% des cas de diabète environ- survient lorsque le corps ne peut plus ou pas produire d'insuline. Avec l'insuffisance d'insuline, les niveaux de glucose augmentent. L'incidence du diabète de type 1 est en augmentation, de 3% chaque année chez les enfants âgés de 14 ans et moins. S'il est possible de contrôler le diabète de type 1 par insulinothérapie, il n'existe aujourd'hui aucun traitement définitif. Aujourd'hui la prise en charge du diabète de type 1 nécessite donc de fréquentes injections d'insuline pour stabiliser leur taux de glucose sanguin ou glycémie. L'équilibre reste difficile, car ces niveaux de glucose peuvent fluctuer tout au long de la journée. Des fluctuations qui peuvent être dangereuses, car elles peuvent entraîner des complications comme l'hypoglycémie. Cette étude montre toute l'importance d'une pratique minimum d'activité physique, ici la marche, dans la gestion de la maladie et de la glycémie.


Les chercheurs rappellent que les enfants atteints de diabète de type 1 signalent souvent des niveaux d'activité physique inférieurs à leurs homologues du même âge. A l'examen clinique, ils constatent chez ces enfants de premiers signes d'athérosclérose - une accumulation de plaque dans les artères –. En suivant l'activité physique quotidienne de 90 enfants et pré-adolescents atteints de diabète de type 1, ; ils constatent que 55% des enfants font moins de 10.000 pas par jour.

L'analyse montre que

· les enfants qui entreprennent une activité physique supplémentaire présentent des améliorations de santé vasculaire et des réductions d'autres facteurs de risque de maladie cardiaque.

· Il existe une corrélation claire entre l'épaisseur de l'artère et le nombre moyen de pas effectués chaque jour. Mille pas de plus par jour entraînent déjà une diminution mesurable de l'épaisseur artérielle, une réduction du poids, de la pression artérielle et des niveaux de trigylcérides,

Ø ce qui suggère finalement une réduction globale du risque de maladie cardiaque.

C'est la première démonstration des effets bénéfiques d'un supplément d'activité physique aussi simplement quantifié sur les premiers signes de risque cardiovasculaire chez les enfants atteints de diabète de type 1. Des résultats qui soulignent l'importance de l'activité physique pour les enfants, et ses bienfaits pour les enfants atteints de diabète de type 1.

Autres actualités sur le même thème