Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DIABÈTE : Des facteurs génétiques ancestraux expliquent les différences cliniques

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 4 jours
Nature Medicine
Peu d’études ont été publiées sur l’impact possible des facteurs génétiques sur le risque et le tableau clinique du diabète de type 2 (Visuel Adobe Stock 563005561)

Peu d’études ont été publiées sur l’impact possible des facteurs génétiques sur le risque et le tableau clinique du diabète de type 2. Pourtant, les fondements génétiques du diabète de type 2 peuvent aider à expliquer des différences cliniques entre les populations, révèle cette recherche menée au Centre de médecine génomique du Massachusetts General Hospital (MGH, Boston). L’équipe documente, dans la revue Nature Medicine, des mécanismes génétiques de la maladie qui vont guider le développement de futures thérapies.  

 

  • L’auteur principal, le Dr Miriam S. Udler, directrice du MGH Diabetes Genetics Clinic et professeur de médecine à la Harvard Medical School, commente ces résultats : « Le diabète de type 2 est une maladie caractérisée par une glycémie élevée qui touche environ une personne sur 10 dans les pays riches et qui peut entraîner des complications de santé dévastatrices. On ne comprend actuellement pas entièrement pourquoi une personne donnée développe la maladie ou pourquoi il existe de nombreuses variations autour des caractéristiques cliniques entre les patients diabétiques ».

 

  • Un autre auteur, le Dr Aaron J. Deutsch, professeur d'endocrinologie au MGH ajoute que le développement et la progression du diabète de type 2 sont affectés par de nombreux processus biologiques et moléculaires, tels que la réponse de l’organisme à l’insuline, la santé des cellules bêta pancréatiques productrices d’insuline et le fonctionnement des voies métaboliques. Des groupes génétiques et des voies biologiques peuvent donc expliquer les différences, selon les patients, dans le risque et les signes cliniques du diabète de type 2.

L’ascendance génétique impliquée dans les manifestations cliniques

L’étude analyse ainsi les données génétiques de plus de 1,4 millions participants de différentes origines génétiques ancestrales (afro-américains, asiatiques, européens, sud-asiatiques et multi-ascendants...) et identifie différents clusters génétiques impliqués dans un large éventail de mécanismes biologiques qui contribuent à expliquer les différences dans les présentations cliniques du diabète de type 2, selon l'ascendance génétique :

 

  • 650 variantes génétiques sont identifiées qui présentent des associations indépendantes avec le diabète de type 2 ;
  • ces mêmes variantes sont corrélées à 110 traits ou manifestations cliniques liés au diabète ;
  • des clusters génétiques caractérisés par des groupes de variantes sont également identifiés, qui partagent une fonction biologique impliquée dans la maladie ;
  • de nouveaux groupes génétiques liés à une diminution du taux de cholestérol, à un métabolisme anormal de la bilirubine (produite lorsque l'organisme décompose l'hémoglobine des globules rouges) et à un traitement anormal des lipides dans les tissus adipeux et hépatiques sont également identifiés ;
  • 12 groupes génétiques et leurs fonctions biologiques sont précisément associés au diabète de type 2, ces groupes contribuant à expliquer les différences de manifestations cliniques du diabète de type 2 parmi différentes populations.

 

Ainsi les disparités cliniques de la maladie s'expliquent au moins en partie par des variations génétiques impliquées dans la façon dont le corps utilise et stocke les graisses, ce qui explique aussi la relation entre un IMC et un risque de diabète élevés.

Plus sur le Blog Diabète

Autres actualités sur le même thème