Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE : Des protéines de nuit font monter la glycémie

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 1 semaine
Future Physiology 2020
Une collation la nuit, une fausse bonne idée pour réduire la glycémie post-petit déjeuner ? (Visuel AdobeStock_322556703)

Au départ, cette équipe de Université de Bath cherchait à savoir si une collation protéinée durant la pouvait permettre de répondre la réponse glycémique au petit déjeuner, le matin. L’expérience montre que, tout au contraire, la consommation de protéines durant la nuit augmente le taux de sucre dans le sang le matin chez les personnes en bonne santé. Ces conclusions présentées lors de la conférence en ligne Future Physiology 2020, confirment un grand principe : manger durant la nuit n’est jamais bénéfique car, au-delà du décalage imposé à l’horloge biologique, le corps n'a tout simplement pas besoin d’énergie pendant la nuit.

 

L’objectif des chercheurs était d’identifier de nouvelles habitudes alimentaires bénéfiques pour les personnes diabétiques. Une glycémie élevée postpandriale (après le repas) est liée à des problèmes de santé tels que le diabète, les maladies cardiaques et l'obésité. Des recherches antérieures ont montré qu'une collation quelques heures avant un repas peut aider à contrôler la glycémie, ce qui peut expliquer en partie pourquoi le premier repas de la journée, le petit déjeuner a tendance à faire augmenter la glycémie plus que les autres repas.

La réponse glycémique a été mesurée 2 heures après le petit-déjeuner (Visuel James Betts, the University of Bath)

Une collation la nuit, une bonne idée pour réduire la glycémie post-petit déjeuner ?

Protéines nocturne et glycémie matinale : l’hypothèse de départ était que consommer des protéines au cours de la nuit pourrait réduire la glycémie post-petit déjeuner. Mais l’expérience démontre le contraire chez 8 participants femmes et 7 hommes en bonne santé, réveillés à 4 heures du matin pour boire 300 ml d'une solution d'eau, avec ou sans 63 grammes de protéine de lactosérum. Les participants se sont rendormis et à 9 heures du matin ont reçu un petit-déjeuner. La réponse glycémique a été mesurée 2 heures plus tard.

 

Etonnamment, la réponse glycémique au petit déjeuner est plus élevée en cas d’apport protéiné durant la nuit. Pourquoi ? Au cours de la nuit et durant le sommeil, le corps « ne s’attend pas » à un tel apport énergétique. Il transforme donc immédiatement les protéines en sucre, dispose donc de plus de glucides au réveil, de sorte que l'énergie du petit-déjeuner est directement utilisée et passe plus rapidement et en plus grande partie dans le sang. La glycémie s’élève.

 

Les mêmes recherches doivent encore être menées avec un plus grand nombre de participants ou auprès de personnes à risque de diabète plus élevé, comme les personnes âgées ou en surpoids.

 

Mais prendre une collation protéinée la nuit semble définitivement une « fausse bonne idée ».

 

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités