Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE et HOSPITALISATION : Une association stupéfiante

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 1 semaine
Experimental and Clinical Endocrinology & Diabetes
Près d’1 patient sur 4 hospitalisés souffre de diabète

Ce constat est mené à l'hôpital universitaire de Tübingen mais ses conclusions apportent un ordre de grandeur, pour les pays riches, de l’ampleur de la prévalence du diabète et de la force de son association avec les conditions qui mènent à l’hospitalisation : ainsi, l’étude conclut que près d’1 patient sur 4 hospitalisés souffre de diabète, précisément 22% et encore plus de patients (24%) sont atteints de pré-diabète. En conclusion, 50% des patients hospitalisés sont atteints de troubles métaboliques et ces patients subissent une hospitalisation prolongée et encourent un risque plus élevé de complications.

La prévalence du diabète augmente en Allemagne, comme dans les autres pays européens et la maladie métabolique touche aujourd’hui près d'une personne sur 10. On savait que les personnes atteintes de diabète sont plus souvent hospitalisées et plus fréquemment en soins intensifs cependant, jusqu’à cette étude, aucune donnée précise n’était disponible, montrant la force de ces associations.

 

Diabète et hospitalisation : l’étude est basée ici sur les données de 3.733 patients adultes hospitalisés à l'hôpital de l'Université de Tübingen. L’analyse montre donc que :

  • 22% des patients hospitalisés présentent un taux de glycémie à long terme (valeur HbA1c) de 6,5% ou plus ;
  • 24%, une glycémie à long terme comprise entre 5,7 et 6,4%, ce qui correspond à un stade précoce du diabète (pré-diabète) ;
  • près de 4% des patients avaient un diabète non diagnostiqué : cette proportion extrapolée au nombre de patients traités chaque année dans cet hôpital seul suggère au moins 13.000 patients atteints de diabète nécessitant un traitement, chaque année.

 

 

Les patients diabétiques restent plus longtemps à l'hôpital : l'étude montre également que les patients diabétiques vont rester hospitalisés environ 1,47 jours de plus que les patients ayant le même diagnostic sans diabète ou sans prédiabète. Ces patients présentent également un risque plus élevé de complications : 24% des patients atteints de diabète présentent des complications vs 15% des patients exempts de diabète.

 

Il devient donc utile de dépister systématiquement les patients hospitalisés âgés de plus de 50 ans pour le diabète. Le trouble peut alors être traité simultanément afin d’éviter une hospitalisation prolongée et d’éventuelles complications, soulignent les auteurs.

Autres actualités sur le même thème