Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE gestationnel: Pas trop de pommes de terre avant la grossesse!

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 6 jours
BMJ

Pas de consommation excessive de pommes de terre, avertissait il y a quelques jours cette étude publiée dans Diabetes Care, sous peine d’augmentation du risque de diabète de type 2. Cette nouvelle étude américaine, financée par l’American Diabetes Association (ADA) alerte les femmes enceintes en révélant, à leur tour, une augmentation significative du risque de diabète gestationnel chez les mères qui ont consommé un régime trop riche en pommes de terre avant leur grossesse.

Le diabète gestationnel est causé par des niveaux de glucose sanguin élevés pendant la grossesse. S'il est généralement sans symptômes, il peut entrainer, si non traité, des complications sévères pour la mère et pour l'enfant. Diagnostiqué, il peut normalement être contrôlé par le régime alimentaire et l'exercice.


Les chercheurs des National Institutes for Health (NIH), du Brigham and Women's Hospital et de Harvard Medical ont analysé les dossiers de 21.693 grossesses et ont pris en compte les facteurs de confusion possibles, comme le régime alimentaire global, la pratique de l'exercice, le poids, l'âge, l'ethnie et les antécédents familiaux de diabète. L'analyse révèle que les femmes qui consomment régulièrement des pommes de terre sont bien plus susceptibles d'avoir eu un diabète gestationnel :

Dans cette étude, l'incidence du diabète gestationnel s'élève à 5,5%, ce qui est élevé…

· les femmes qui consomment régulièrement 5 portions ou plus de pommes de terre par semaine présentent un risque accru de 50% de diabète gestationnel vs les femmes qui n'en consomment pas. Précisément,

· les femmes qui consomment régulièrement 2 à 4 portions de pommes de terre par semaine ont un risque accru de 27% de diabète gestationnel

· les femmes qui consomment régulièrement 5 portions de pommes de terre ou plus par semaine ont un risque accru de 50% de diabète gestationnel. Compte-tenu de l'incidence globale du diabète gestationnel, cela signifie en clair que ces femmes ont un risque de 8% environ de diabète gestationnel.

Ø Et si l'on remplaçait les pommes de terre par des grains entiers ? Les chercheurs estiment que le remplacement de 2 portions par semaine de pommes de terre par des céréales complètes, des légumes ou des légumineuses permettrait en effet de réduire le risque relatif de 9 à 12%, selon le type de substitution (voir schéma ci-contre).

La pomme de terre est un aliment à indice glycémique (IG) élevé, c'est-à-dire qui libère beaucoup de glucose dans le sang peu de temps après son ingestion.

Certes, il s'agit ici d'une association, mais ces résultats étant en ligne avec ceux de précédentes études, autant limiter raisonnablement sa consommation.

Autres actualités sur le même thème