Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DIABÈTE : La pomme de terre, un antidiabétique naturel ?

Actualité publiée il y a 1 année 1 mois 6 jours
Diabetes Care
Déjà documentée comme un anti-hypertenseur naturel, en raison notamment de sa concentration en potassium, la pomme de terre ne mérite définitivement pas sa mauvaise réputation (Visuel Adobe Stock 266112580)

Déjà documentée comme un anti-hypertenseur naturel, en raison notamment de sa concentration en potassium, la pomme de terre ne mérite définitivement pas sa mauvaise réputation. Ainsi, précisent ces nutritionnistes de l’Université Edith Cowan (Australie) si la pomme de terre ne réunit peut-être pas tous les avantages des autres légumes, elle reste une option saine et abordable, dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré, sous condition d’une bonne préparation.

 

Victime de la popularité croissante des régimes pauvres en glucides, la pomme de terre est pourtant un légume très négligé, en regard de ses avantages nutritionnels. C’est pourtant l’un des légumes présentant le meilleur rapport nutriments essentiels/prix. Les pommes de terre représentent environ 20% de l'apport végétal dans nos régimes occidentaux et ce légume contribue à combler plusieurs lacunes en nutriments, dont en fibres alimentaires et en potassium. 1 pomme de terre de taille moyenne représente environ 10% de nos besoins quotidiens en potassium.

Une question strictement culinaire ?

L’étude : l’analyse des données alimentaires de plus de 54.000 personnes, participant à la cohorte Danish Diet, Cancer and Health study, conclut que si la pomme de terre n’apporte pas toujours les mêmes avantages que d’autres légumes courants, c’est le plus souvent en raison de sa préparation. En effet,

 

  • les personnes qui consomment le plus de légumes sont bien 21 % moins susceptibles de développer un diabète de type 2 que celles qui consommaient le moins de légumes ;
  • même si les pommes de terre ne semblent pas avoir le même impact sur le diabète de type 2, elles n'ont, absolument, aucun effet négatif ;
  • en aucun cas, la consommation de pommes de terre n’est, en moyenne, positivement liée à l'incidence du diabète ;
  • cependant, ses différentes préparations sont associées à différents niveaux de risque ;
  • les personnes qui consomment le plus de pommes de terre sont également très consommatrices de beurre, de viande rouge et de boissons gazeuses, un régime résolument associé au risque de diabète de type 2.

 

On retiendra donc que tous les légumes, dont la pomme de terre, pourraient jouer un rôle clé dans la réduction du diabète de type 2 et « en ce qui concerne les pommes de terre,

on ne peut pas dire qu'elles ont un avantage en termes de diabète de type 2, mais elles ne sont pas non plus mauvaises si elles sont cuisinées de manière saine ».

Au-delà, ces experts suggèrent de remplacer les céréales raffinées telles que le riz blanc et les pâtes par des pommes de terre afin d’améliorer la qualité de l’alimentation par l’apport de fibres et d'autres nutriments.

Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème