Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DIABÈTE : La vitesse de la marche marque le risque métabolique

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 5 heures
British Journal of Sports Medicine
 Car l’association apparaît de plus « dose-dépendante », chaque augmentation de vitesse de 1 km/h apparaissant associée à une réduction de 9 % du risque métabolique (Visuel Adobe Stock 180667865)

La vitesse de la marche est un indicateur de santé en général, de forme cardiorespiratoire, de santé musculaire et de mobilité bien sûr, mais aussi de récupération après une maladie, comme une maladie cardiaque ou un cancer. C’est également un marqueur du risque de diabète, souligne cette méta-analyse de la Semnan University (Iran) qui révèle qu’une vitesse de marche rapide, de 4 km+/heure, est associée à un faible risque de diabète de type 2. Un nouveau marqueur de santé métabolique donc qui peut apporter à chacun une première indication plus globale de son état de santé.

 

Car l’association apparaît de plus « dose-dépendante », chaque augmentation de vitesse de 1 km/h apparaissant associée à une réduction de 9 % du risque métabolique. Face à la prévalence du diabète qui dépasse les 500 millions de personnes et pourrait atteindre 800 millions d'ici 2045, la pratique de la marche, simple et accessible à tous, déjà associée à de multiples avantages pour la santé, apparaît d’ores et déjà une option prometteuse en population générale. Même s’il faudra encore préciser la relation entre sa vitesse et le développement du diabète de type 2.

Plus on marche vite, plus faible est le risque de diabète

Pratiquer la marche régulièrement comme la pratique de tout type d’exercice est associé à un risque plus faible de diabète de type 2, cependant jusqu’à cette analyse on ignorait si la vitesse de la marche -comme l’intensité de l’exercice- pouvait indiquer un risque réduit de maladie.

 

L’analyse des données publiées sur le sujet, jusqu’en mai 2023, soit de 10 études portant sur un total de 508.121 participants, révèle que :

 

  • le seuil de 4 km/heure est équivalent à 87 pas/min pour les hommes et à 100 pas/min pour les femmes ;
  • vs une vitesse inférieure à 3 km/heure, une vitesse de marche habituelle de 3 à 5 km/heure est associée à un risque inférieur de 15 % de diabète de type 2,

quel que soit le temps passé à marcher ;

  • une marche assez rapide à 5 - 6 km/heure est associée à un risque inférieur de 24 % de diabète de type 2 ;
  • une marche rapide à une vitesse supérieure à 6 km/heure est associée à une réduction du risque d'environ 39 %, ce qui représente 2,24 cas de moins de diabète de type 2 /100 personnes ;
  • chaque augmentation de 1 km/heure de la vitesse de marche se révèle associée à une réduction du risque de 9 %.

 

Il existe certes des limites à cette analyse, dont l’absence de prise en compte, dans certaines des études sélectionnées de facteurs de confusion possibles. Par ailleurs, le sens de la relation reste à préciser : les participants marchant plus rapidement pouvant être en meilleure forme cardiorespiratoire, présenter une plus grande masse musculaire et un meilleur état de santé général.

 

Cependant, précisent les chercheurs, la vitesse de marche est de mieux en mieux documentée comme un indicateur important de l’état de santé général et de la capacité fonctionnelle. Une raison possible de l’influence de la vitesse de la marche sur l’incidence du diabète pourrait résider dans son effet perte de poids et amélioration de la sensibilité à l’insuline.

 

Accélérer un peu sa vitesse de marche ne pourra donc qu'être bénéfique pour la santé métabolique.

Plus sur le Blog Diabète

Autres actualités sur le même thème