Vous recherchez une actualité
Actualités

DOULEUR CHRONIQUE : Finalement, l’acupuncture est-elle efficace ?

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 5 heures
BMJ
Pour les patients qui répondent bien, l'acupuncture présente un risque à long terme plus faible que les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou les opioïdes bien sûr.

Plusieurs articles d’opinion d’experts publiés dans le British Medical Journal soutiennent ou infirment que l'acupuncture est une alternative sûre aux médicaments pour la gestion de la douleur. S’il est peu probable que ces prises de position modifient les convictions des médecins et des patients sur l’efficacité de l’acupuncture, ces articles sensibilisent à la nécessité de recherches plus larges sur l'efficacité de la technique, sur son innocuité et sur les formations et personnels nécessaires pour l’intégrer en pratique clinique.

 

L'acupuncture est une technique de médecine chinoise qui utilise des aiguilles fines, insérées dans la peau à des points spécifiques, pour traiter des conditions physiques et mentales, dont les migraines, les TMS, les douleurs chroniques, articulaires, dentaires et postopératoires. La plupart des patients qui recourent à l’acupuncture passent par des praticiens privés. Dans la littérature, il existe des données sur les bénéfices de l'acupuncture, mais les experts s’accordent sur l’insuffisance de preuves solides. Les effets positifs documentés sont modestes et parfois discutables, en raison d'un effet placebo. Car il est impossible d’effectuer un test en « aveugle ».

 

Peu d'études ont comparé l'acupuncture aux soins habituels ou à d'autres interventions. Enfin, au Royaume-Uni, l'acupuncture pour les douleurs du bas du dos n’est plus recommandée, en raison de l’absence de preuve d’efficacité. La plus grande étude soutenant l'utilisation de l'acupuncture pour la douleur chronique a porté sur les données de 20.827 patients. L’étude montre un bénéfice modéré avec l'acupuncture par rapport aux soins habituels.

Dans cette édition du BMJ,

  • un chercheur de la British Medical Acupuncture Society estime que l'acupuncture est une alternative sûre aux médicaments mais qu'elle fait l'objet de peu de recherches en raison d'un manque d'intérêt commercial.
  • Deux experts University of Southern Denmark soutiennent l’absence de preuve convaincante de bénéfice clinique, l’existence de risques liés à la procédure et de dépenses de santé trop élevées. Les deux experts soulignent qu’après des décennies de recherche, il n’existe toujours pas de preuves solides sur les avantages de l'acupuncture mais, en revanche, suffisamment de données sur les inconvénients possibles de ce traitement. Ils soulignent ainsi les effets indésirables documentés dans la littérature, dont la douleur, les hémorragies, les infections, le pneumothorax et même le risque de décès.

 

 

En termes de ressources, il est clair que l'acupuncture nécessite plus de personnel médical formé, que la prescription de traitements médicamenteux. Mais, pour les patients qui répondent bien, l'acupuncture présente un risque à long terme plus faible que les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou les opioïdes bien sûr. Il peut également être utile pour la douleur chronique chez les patients âgés qui sont particulièrement à risque de réactions indésirables aux médicaments.

Il serait donc utile de disposer de recherches plus larges, qui comparent l’efficacité de l’acupuncture dans la gestion de la douleur chronique non seulement par rapport aux médicaments standards, mais aux autres types de médecine alternative.

Autres actualités sur le même thème