Vous recherchez une actualité
Actualités

DOULEUR CHRONIQUE : Nouvelles preuves d'efficacité de la thérapie cognitive

Actualité publiée il y a 2 années 4 mois 2 jours
EULAR 2017

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une alternative de mieux en mieux personnalisée à la prise en charge de multiples maladies et commence à réunir des preuves solides d’efficacité. En particulier dans la prise en charge de la douleur chronique et de ses comorbidités dont les troubles du sommeil, la dépression et l'anxiété. Cette étude d'Irlande du Nord présentée au Congrès européen annuel de Rhumatologie EULAR 2017 suggère qu’une forme de TCC est particulièrement efficace à réduire la dépression autodéclarée et l'anxiété associées à la douleur.

Il s'agit précisément dans cette étude de l'efficacité de la thérapie d'acceptation et d'engagement (Acceptance and Commitment Therapy, ACT), une forme de TCC qui cherche à développer la flexibilité psychologique chez des patients atteints de douleur rhumatologique chronique et sévère. Les maladies rhumatismales et musculosquelettiques comprennent plus de 200 pathologies qui affectent généralement les articulations, mais peuvent aussi affecter les muscles, les autres tissus et les organes internes. Ces maladies sont généralement causées par des troubles du système immunitaire, l'inflammation, des infections ou une détérioration progressive des articulations, des muscles et des os. La plupart sont chroniques et s'aggravent avec le temps, avec un symptôme quasiment toujours dominant, la douleur. Dans leurs formes sévères caractérisées par des niveaux de douleurs élevés, ces maladies peuvent entraîner un handicap important, avec un impact majeur sur la qualité et l'espérance de vie. Les chercheurs évaluent les bénéfices d'un programme de 8 semaines de thérapie d'acceptation et d'engagement chez un groupe de patients atteints de douleur persistante. Les mesures d'acceptation de la douleur et de l'engagement dans l'activité ont été effectuées en utilisant le Chronic Pain Acceptance Questionnaire. Les mesures de la détresse psychologique sur la base du Chronic Pain Acceptance Questionnaire. Les mesures des niveaux d'anxiété et de dépression via l'Hospital Anxiety and Depression Scale. Enfin, le degré d'auto-efficacité a également été pris en compte lors de l'évaluation de départ, à l'issue du programme et 6 mois plus tard.


Des améliorations statistiquement significatives sont observées pour tous les paramètres entre le suivi de base et le suivi à 6 mois, pour tous les participants ayant suivi le programme thérapeutique d'acceptation et d'engagement. Ces améliorations sont significatives pour la variation du score moyen de dépression, d'anxiété, d'auto-efficacité, d'engagement d'activité et de contrôle de la douleur. Un essai clinique contrôlé randomisé portant sur les bénéfices, en rhumatologie de cette forme de TCC sur le fonctionnement physique et social est d'ores et déjà envisagé.

(Annual European Congress of Rheumatology 2017) 15-Jun-2017 Cognitive behavior therapy significantly reduced depression and anxiety in chronic pain patients

Lire aussi : DOULEUR CHRONIQUE et INSOMNIE: Pourquoi il faut tenter la thérapie cognitive

DÉPRESSION: Et si l'on travaillait l'action plutôt que la pensée? -
Pour accéder à toute l'actualité scientifique et médicale en Rhumato: Fibromyalgie Blog

Autres actualités sur le même thème