Vous recherchez une actualité
Actualités

DOULEUR NEUROPATHIQUE et FIBROMYALGIE : Et si on passait aux remèdes à base de plantes ?

Actualité publiée il y a 2 années 10 mois 1 jour
Cochrane Reviews

Cette nouvelle méta-analyse en marche, menée par les experts du Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group et présentée dans la Cochrane Reviews a commencé à évaluer l'efficacité analgésique des compléments et des préparations à base de plantes pour soulager la douleur neuropathique, caractéristique de la fibromyalgie. Des résultats préliminaires prometteurs pour l'utilisation de produits / préparations à base de plantes dans le traitement de la douleur neuropathique, qui devront être confortés par de plus amples recherches.

La fibromyalgie est décrite comme un syndrome de douleur généralisée et des symptômes caractéristiques, dont des troubles du sommeil, la fatigue, la raideur, des troubles de l'humeur, des maux de tête, des paresthésies, et, dans de nombreux cas, le syndrome du côlon irritable. Sa prévalence est estimée entre 2% et 6% chez les patients de consultations de médecins généralistes, de 5% à 8% chez les patients hospitalisés et de 14% à 20% chez les patients de consultations en rhumatologie. La pathologie semble toucher à la fois le système nerveux central et les « petites fibres nerveuses ». Ce syndrome douloureux est fréquemment associé à la fatigue devenue chronique, ce qui en fait une pathologie complexe et souvent invalidante. La douleur neuropathique, quasi-systématique et caractéristique dans la fibromyalgie est définie par l'International Association for the Study of Pain (IASP -2006) selon 3 caractéristiques : la maladie sous-jacente, le site de la lésion (c'est-à-dire une lésion nerveuse périphérique ou de la moelle épinière) et le mécanisme sous-jacent. C'est une « douleur résultant directement d'une lésion ou d'une maladie affectant le système somatosensoriel », une douleur causée par des lésions nerveuses, souvent accompagnées de modifications anatomiques et physiologiques du système nerveux central (SNC) ou du système nerveux périphérique (SNP). En Europe, on estime que la douleur neuropathique affecte entre 3% et 8% des individus, 5% de ces personnes signalant une douleur modérée à sévère, entraînant des réductions significatives de la qualité de vie. La douleur neuropathique peut être très difficile à traiter, seuls 40% à 60% des patients atteignent un soulagement partiel. La meilleure option thérapeutique pour chaque patient reste très complexe à déterminer. Aujourd'hui, les principaux traitements médicamenteux comprennent des antidépresseurs (ex : tricycliques et inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), des anticonvulsivants (prégabaline (Lyrica®) et la gabapentine (Neurontin®)) et la lidocaïne topique. La plupart de ces médicaments entraînent des effets secondaires significatifs.


Des extraits de plantes contre la douleur ? Si Les lignes directrices actuelles sur le traitement et la gestion de la douleur neuropathique ne font pas état de l'utilisation de produits à base de plantes pour réduire la douleur, les experts de la Cochrane ont effectué une revue des études portant sur cet usage pour tenter d'évaluer leur efficacité. Ont été prises en compte les études portant les compléments oraux à base d'extraits sous forme encapsulée ou de comprimé, les préparations topiques (ex : à base d'alcool, de glycérine), les herbes séchées sous forme encapsulée ou de comprimé, les infusions (ex : à base de thé) et les décoctions. Les applications topiques à base de plantes comprennent les onguents, les huiles essentielles, les crèmes, les poudres, les plâtres et les cataplasmes. En synthèse, les chercheurs ont inclus les préparations contenant exclusivement des matières végétales, à ingérer ou appliquer par voie topique, à toute dose et qui contiennent des ingrédients actifs d'une ou plusieurs substances ou préparations à base de plantes.

Il existe un ensemble de publications suggérant un effet de réduction de la douleur :
-en réponse au cannabis (cela fait l'objet d'une analyse distincte de Cochrane),
-la capsaïcine est bénéfique pour la réduction de l'intensité de la douleur chez les patients souffrant de certaines formes de douleur neuropathique (Derry, 2013).
-Certaines huiles essentielles entières (Neuragen PN®) ont également été documentées pour leurs effets analgésiques dans la douleur neuropathique dans un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo mené chez 60 participants*.

Des résultats préliminaires prometteurs pour l'utilisation de produits / préparations à base de plantes dans le traitement de la douleur neuropathique, conclut à ce stade l'équipe qui poursuit ses recherches. Une réserve seulement : la nécessité de preuves plus solides avant de pouvoir recommander définitivement l'utilisation de ces produits.
Herbal medicinal products or preparations for neuropathic pain
*BMC Complementary and Alternative Medicine 2010 DOI: 10.1186/1472-6882-10-22 The effect of Neuragen PN on neuropathic pain: a randomized, double blind, placebo controlled clinical trial
Plus de 50 études sur la Fibromyalgie, la Douleur neuropathique

Autres actualités sur le même thème