Vous recherchez une actualité
Actualités

DYSFONCTION ÉRECTILE: Manger des fruits et faire de l'exercice

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 5 heures
American Journal of Clinical Nutrition

Les troubles de l’érection touchent près d’un homme sur 2 après 75 ans et 4% des hommes en population générale mais seul un homme affecté sur 4 ira consulter. Pourtant on sait qu’une sexualité épanouie contribue au bien-être comme à une bonne santé. Pour ceux qui ne souhaitent pas passer par le traitement médicamenteux, il existe d’autres options, en particulier l’adhésion à un mode de vie sain. Cette étude de l’Université d’East Anglia révèle, dans l’American Journal of Clinical Nutrition que les flavonoïdes de certains fruits peuvent réveiller la libido. Et que si l’on combine à un régime alimentaire riche en fruits, la pratique de l’exercice, on peut fortement réduire son risque. En particulier à u âge moyen.

La dysfonction érectile (ou impuissance), définie par l'OMS comme « l'incapacité persistante ou répétée d'obtenir et/ou de maintenir une érection suffisante pour permettre une activité sexuelle satisfaisante », touche environ 4% des hommes à la cinquantaine, près de 17% à la soixantaine et son incidence atteint 47% après 75 ans, mais seuls 20 à 25% des hommes concernés consultent et seuls 4 % des hommes concernés se font traiter. Cependant le recours aux médicaments n'est pas la seule option thérapeutique. Une récente étude a abordé l'option non médicale de mettre tout simplement l'accent sur ​​les facteurs de mode de vie pour améliorer sa fonction sexuelle, cette nouvelle étude révèle les bénéfices d'une alimentation riche en certains flavonoïdes.


Les flavonoïdes présents dans certains aliments (dont les fruits, les légumes, le thé, les herbes et le vin) ont déjà été documentés pour leur bénéfices contre un certain nombre de maladies, notamment le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Consommer des aliments riches en certains flavonoïdes est associé à un risque réduit de dysfonction érectile chez les hommes, en particulier chez les hommes de moins de 70 ans, révèle cette étude menée sur plus de 50.000 hommes d'âge moyen. Les participants ont été interrogés sur leur capacité érectile durant les rapports sexuels. Les chercheurs ont également pris en compte les données alimentaires, le poids corporel, l'activité physique, la quantité de caféine consommée, et le tabagisme. L'analyse montre que :

· Plus d'un tiers des participants déclarent éprouver une dysfonction érectile,

· les participants qui consomment une alimentation riche en anthocyanes, flavones et flavanones ont un risque réduit de 10% de dysfonction érectile,

· une consommation de fruits élevée est associée à une réduction de 14% du risque de dysfonction érectile,

· les principales sources d'anthocyanes, flavones et flavanones bénéfiques contre la dysfonction érectile sont ceux apportés par les myrtilles, cerises, mûres, radis, cassis, et agrumes.

· Ces bénéfices sont encore plus significatifs chez les hommes jeunes.

Ø Encore une fois, d'autres facteurs de mode de vie sont confirmés comme protecteurs contre la dysfonction érectile, dont notamment la pratique de l'exercice physique : la combinaison de la consommation d'aliments riches en flavonoïdes et de l'exercice peut réduire le risque de dysfonction érectile jusqu'à 21%. Cependant, ici l'étude évalue qu'une alimentation riche en flavonoïdes est aussi favorable à la fonction érectile que 5 heures de marche soutenue par semaine.

Bref, ces flavonoïdes, en plus d'améliorer la santé sexuelle des hommes d'âge moyen, sont également favorables à la santé cardiaque : car la dysfonction érectile est un baromètre de la fonction vasculaire.

Autres actualités sur le même thème