Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

e-CIGARETTE : De plus en plus de jeunes s’y mettent

Actualité publiée il y a 8 mois 6 jours 20 heures
JAMA Internal Medicine
L’expérimentation des jeunes adultes commence de plus en plus largement par la e-cigarette que par le tabagisme classique (Visuel Adobe Stock 638569914)

C’est la tendance qui se dégage de cette enquête nationale américaine, menée à la Medical University of South Carolina (MUSC), qui indique que l’expérimentation des jeunes adultes commence de plus en plus largement par la e-cigarette que par le tabagisme classique. De nouvelles données, publiées dans le JAMA Internal Medicine qui apportent une photographie toute nouvelle : « il y a plus de « non-fumeurs » qui vapotent que de fumeurs chez les jeunes ».

 

En d’autres termes, la consommation de nicotine, chez les jeunes, passe de plus en plus par la cigarette électronique, ce qui inquiète tout de même ces experts : car après des années de lutte et de succès en matière de santé publique dans la réduction du nombre de fumeurs de « vraies » cigarettes, se dessine une augmentation du nombre de jeunes qui utilisent régulièrement des cigarettes électroniques. A tel point que, pour la première fois, davantage de jeunes commencent à par le « vapotage » plutôt que par la cigarette.

« Il n’y a plus vraiment de non-fumeurs »,

déclare Benjamin Toll, chercheur au MUSC Hollings Cancer Center : c’est un changement massif qui se dessine dans le paysage du tabagisme, car ces nouveaux fumeurs vont-ils ensuite passer  aux cigarettes classiques ou plutôt continuer à vapoter ?

 

L’étude analyse les données de la cohorte PATH (Population Assessment of Tobacco and Health), une enquête longitudinale représentative à l’échelle nationale è-soutenue par les National Institutes of Health (NIH) et la Food and Drug Administration (FDA) suivie depuis 2013 et ayant recueilli 6 vagues de données. La dernière vague révèle :

 

  • une tendance continue à la hausse du vapotage ;
  • une majorité de jeunes adultes qui vapotent régulièrement, 56 % de ces jeunes utilisateurs d’e-cigarettes n’ayant jamais fumé de cigarettes classiques ;
  • au total, 14,5 % des jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans déclarent utiliser régulièrement des cigarettes électroniques.

 

Les chercheurs sont partagés sur les conséqunces possibles : s’il est certainement encourageant de constater ce niveau extrêmement faible et certainement le plus bas jamais enregistré de jeunes adultes, fumant « du tabac », l’option de la cigarette électronique n'est pas forcément sans danger. Il reste « décourageant de voir autant de jeunes adultes sans antécédents de tabagisme se mettre à vapoter ».

 

L’un des auteurs principaux de l’étude, Naomi Brownstein, professeur agrégé en sciences de la santé publique relève : « les fumeurs actuels qui fument depuis des décennies encourent un risque très élevé de cancer et il faut les aider à arrêter de fumer des cigarettes classiques. Si ces fumeurs ne sont pas disposés à arrêter complètement, passer aux cigarettes électroniques peut être une étape, voire une victoire partielle. Mais, à 18 ans alors que vous n'avez jamais encore fumé, commencer à vapoter peut être le début d’un problème ».

 

En résumé, si les experts s’accordent de plus en plus sur le rôle possible d’aide au sevrage tabagique de la cigarette électronique pour les fumeurs invétérés, ils ne voient pas d’un si bon œil cet engouement des jeunes, surtout de ceux n’ayant  jamais fumé. D’autant que les jeunes constituent une cible vulnérable qui commence à former des habitudes pour la vie...

« Cela est vrai pour les cigarettes comme pour n’importe quel autre produit ».

Les auteurs rappellent enfin qu’il est trop tôt pour évaluer les conséquences à long terme sur la santé.

Cet article en vidéo :


Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème