Actualités

e-CIGARETTE et TABAC : Santé cardiovasculaire, mêmes dégâts cardiovasculaires

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 4 jours
AHA Scientific Session 2022
L’utilisation de ces dispositifs électroniques d'administration de nicotine n’est pas anodine (Adobe Stock 366100234)

Les personnes qui vapotent présentent rapidement des changements inquiétants dans la fonction cardiovasculaire, même si ce sont encore de jeunes adultes, révèlent ces 2 études présentées lors des Sessions scientifiques 2022 de l'American Heart Association. Ces analyses fines des marqueurs de santé cardiovasculaire de vapoteurs, de fumeurs et de non-consommateurs de nicotine, constatent des dégâts cardiovasculaires très comparables chez les jeunes vapoteurs et les fumeurs de plus longue date.

 

L’utilisation de ces dispositifs électroniques d'administration de nicotine n’est pas anodine, en dépit de certains bénéfices au sevrage, chez les fumeurs invétérés de cigarettes classiques. Ce sont ici des changements inquiétants dans la fonction cardiaque et vasculaire qui sont documentés chez les utilisateurs. Ceux-ci semblent atteindre des scores nettement inférieurs aux tests d'effort que les personnes qui n'utilisent aucun produit contenant de la nicotine, selon ces 2 études distinctes présentées lors des sessions scientifiques 2022 de l’AHA.

L'étude CLUES (Cardiac and LUng E-cig Smoking)

La première analyse a comparé les données de participants « vapoteurs », de fumeurs de cigarettes traditionnelles et de non-utilisateurs de cigarettes et de e-cigarettes. Menée par des chercheurs de l'Université du Wisconsin entre mars 2019 et mars 2022, l’étude a été conçue pour examiner les effets à court terme du vapotage et du tabagisme chez les utilisateurs réguliers de nicotine, par rapport à des pairs appariés similaires qui n’en « consommaient » pas. L’étude est menée auprès de 395 participants, dont,

  1. 164 personnes ont déclaré utiliser exclusivement des cigarettes électroniques pendant une moyenne de 4,1 ans, et 80 % d’entre elles ont déclaré utiliser la génération la plus récente de dispositifs ; ces utilisateurs étaient âgés en moyenne de 27 ans ;
  2. 117 personnes, fumant exclusivement des cigarettes traditionnelles et depuis une moyenne de 23 ans ; ces participants étaient âgés en moyenne de 43 ans ;
  3. 114 personnes ayant déclaré n'avoir jamais fumé ou vapoté et testés négatifs pour la consommation de nicotine ; ces participants étaient âgés en moyenne de 31 ans.

 

Les chercheurs ont évalué la tension artérielle, la fréquence cardiaque, le diamètre de l'artère brachiale dans le bras et la variabilité de la fréquence cardiaque avant et jusqu'à 15 minutes après que les participants aient vapoté ou fumé. Les chercheurs ont ensuite comparé les mesures avant et après aux mesures prises à 10 à 15 minutes d'intervalle chez les participants n’ayant jamais fumé ou vapoté ;

L’analyse révèle que par rapport aux personnes qui n'utilisent pas de nicotine, les personnes qui vapotent et celles qui fument présentent :

  • des augmentations plus importantes de la fréquence cardiaque ;

  • chez les participants vapoteurs et fumeurs, une augmentation d'environ 4 battements par minute de la fréquence cardiaque après avoir vapoté ou fumé ;
  • chez les participants vapoteurs et fumeurs, les augmentations de la pression artérielle partent d'environ 122/72 mm Hg pour atteindre environ 127/77 mm Hg après avoir vapoté ou fumé ;
  • après avoir vapoté ou fumé, les personnes qui utilisent des produits contenant de la nicotine connaissent une plus grande constriction de l'artère brachiale et une plus forte variabilité de la fréquence cardiaque, ce qui suggère une activation excessive du système nerveux sympathique du corps. Le système nerveux sympathique aidant à déclencher la réaction de lutte ou de fuite. Il devient plus actif lorsqu'une personne est stressée ou en danger, augmente le rythme cardiaque et la tension artérielle, crée un plus grand besoin d'oxygène par le cœur et crée un dysfonctionnement des parois artérielles.

 

« Immédiatement après avoir vapoté ou fumé, il y a des changements inquiétants

dans la pression artérielle, la fréquence cardiaque, la variabilité de la fréquence cardiaque et le tonus des vaisseaux sanguins (constriction) », résume l'auteur principal, le Dr Matthew C. Tattersall, professeur de médecine à l'Université du Wisconsin et directeur associé du Département de cardiologie préventive.

 

« Ces résultats suggèrent une aggravation des facteurs de risque de maladie cardiovasculaire juste après le vapotage ou le tabagisme, et l'activation du système nerveux sympathique peut jouer un rôle clé dans les réactions indésirables observées immédiatement après l'utilisation des cigarettes électroniques ».

 

La deuxième analyse des données de Clues, avec les mêmes participants, a évalué les performances lors d'un test d'effort, des différents groupes. Des tests d'effort sur tapis roulant ont été effectués environ 90 minutes après que les participants aient vapoté ou fumé et 90 minutes après le repos, pour ceux qui ne fumaient et ne vapotaient pas. 4 marqueurs ont été collectés et analysés pendant et après le test de résistance :

 

  1. Les équivalents métaboliques (METS), une mesure de la capacité d'exercice ou de la condition physique : 1 MET correspond à la station assise au repos tranquillement, alors qu'une marche rapide correspond à 3 à 4 METS, soit 3 à 4 fois l'énergie que le corps utilise au repos. L'obtention d'un METS inférieur mesuré lors d'une épreuve d'effort est associée à un risque cardiovasculaire plus élevé.
  2. Le produit fréquence-pression, une mesure du travail effectué par le cœur à des niveaux d'exercice de pointe, ce qui correspond en d’autres termes, à la charge de travail sur le cœur. Atteindre un rythme plus élevé signifie que le cœur peut être endommagé.
  3. La réserve de fréquence cardiaque, une mesure de la fréquence cardiaque au repos par rapport à la fréquence cardiaque maximale prévue avec l'exercice - c'est-à-dire la quantité de réserve que le cœur peut exploiter, une réserve plus élevée signifiant une meilleure forme cardiaque.
  4. La récupération de la fréquence cardiaque en 60 secondes, une mesure de la vitesse à laquelle la fréquence cardiaque récupère après l'exercice : plus la fréquence cardiaque récupère rapidement, meilleure est la forme cardiaque d'une personne et meilleur est son pronostic cardiovasculaire à long terme.

 

L’analyse révèle que :

 

  • les participants fumeurs et vapoteurs ont des niveaux de performance significativement réduits, sur ces 4 paramètres vs le groupe n’ayant aucune utilisation de nicotine ;
  • toujours vs les participants non-utilisateurs de nicotine, les fumeurs et vapoteurs réguliers présentent une capacité d'exercice réduite, illustrée par un pic METS inférieur (9,8 pour les personnes qui vapotent, 9,3 pour les personnes qui fument et 11,1 pour les personnes ne prenant aucune nicotine) ;
  • les fumeurs et vapoteurs réguliers atteignent une charge de travail cardiaque plus faible, au niveau maximum de l'exercice ;
  • les fumeurs et vapoteurs réguliers ont une réserve de fréquence cardiaque réduite, ce qui dénote une moins bonne condition physique (87 % pour les vapoteurs, 85 % pour les fumeurs et 91 % pour les personnes ne prenant aucune nicotine) ;
  • enfin, ces mêmes participants récupèrent plus lentement, en particulier « au niveau » de la fréquence cardiaque après avoir terminé leur test d'effort (25,2 bpm pour les vapoteurs, 22,4 pour les fumeurs et 28,1 pour les personnes ne prenant aucune nicotine).

 

"Ainsi, l’utilisation régulière de la cigarette électronique induit, aussi, de moins bons résultats sur ces 4 paramètres de la santé cardiovasculaire, même après ajustement en fonction de l'âge, du sexe et de l’origine ethnique » conclut l’un des auteurs principaux, le Dr Christina M. Hughey, chercheur en médecine cardiovasculaire à UW Health.

« La performance physique de ceux qui vapotent n'était pas significativement différente de celle des fumeurs,

même s’ils vapotent depuis moins longtemps et sont en moyenne plus jeunes que les fumeurs ».

Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème