Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

e-CIGARETTE : Nouvelle preuve d'efficacité de sa fonction de substitution nicotinique

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 6 jours
Nicotine & Tobacco Research
Les utilisateurs de cigarettes électroniques sont plus susceptibles d'arrêter les cigarettes traditionnelles, tranche cette nouvelle recherche (Visuel Adobe Stock 94624906)

Les utilisateurs de cigarettes électroniques sont plus susceptibles d'arrêter les cigarettes traditionnelles, tranche cette nouvelle recherche menée par une équipe d’oncologues et de tabacologues du Roswell Park Comprehensive Cancer Center (Buffalo, New York) et publiée dans la revue Nicotine & Tobacco Research. L'étude qui prend en compte les dernières générations de dispositifs de "délivrance de nicotine" et les dernières données à l'échelle de la population, montre aussi toutel'importance de réactualiser les analyses en matière de comportements de santé, pour des décisions de  santé publique plus éclairées.

 

De précédentes recherches menées sur des échantillons représentatifs ont abouti à des résultats contradictoires l’efficacité du vapotage à se substituer aux cigarettes classiques, et à aider les fumeurs à arrêter. Certaines recherches ont suggéré une amélioration du taux d’abandon du tabac, d’autres non.

 

Aujourd’hui et depuis 2016, les cigarettes électroniques avec e-liquides avec sels de nicotine caractérisés par un pH plus faible que les formulations à base libre, permettent aux fabricants d'augmenter la concentration de nicotine tout en évitant l'âpreté et l'amertume.

 

Des biais de méthodologie, d’échantillons mais aussi l’évolution rapide de ces dispositifs peuvent expliquer ces résultats d’études contradictoires. Cette nouvelle recherche, menée sur les dernières données disponibles, tranche en faveur d’une efficacité de la cigarette électronique à se substituer à la cigarette classique.

 

L’étude PATH (Population Assessment of Tobacco and Health) analyse les différences dans les tendances réelles des taux d’abandon du tabac au niveau de la population américaine de 2013 à 2021, en comparant les comportements des adultes fumeurs de cigarettes classiques et utilisateurs de cigarettes électroniques avec les comportements d’adultes fumeurs et non utilisateurs de e-cigarettes. Cette analyse constate que :

 

  • de 2013 à 2016, les taux d’arrêt du tabac chez les adultes en population générale sont statistiquement impossible à distinguer entre les utilisateurs et non-utilisateurs de cigarettes électroniques soit, respectivement, 15,5 % vs 15,6 % ;
  • cependant, les comportements semblent avoir évolué ces dernières années :

  • entre 2018 et 2021, seulement 20 % des fumeurs non-utilisateurs de cigarettes électroniques ont arrêté de fumer des cigarettes classiques, mais c’est le cas de 31 % des fumeurs utilisateurs de e-cigarettes.

 

Des conditions favorables à l'arrêt du tabac : Durant cette seconde période d’étude, les formulations de nicotine à base de sels ont gagné des parts de marché et les dispositifs de vapotage ont permis une délivrance accrue de nicotine au fil du temps. C’est également une période au cours de laquelle les interventions contre le tabagisme ont été renforcées.

 

Cependant, quels que soient les facteurs, qu’il conviendra d’analyser, ces résultats suggèrent que le vapotage, avec les dispositifs actuels, favorise l’arrêt du tabac. L’auteur principal, Karin Kasza, professeur d'oncologie au Roswell Park Comprehensive Cancer Center conclut : « si nous devons mieux identifier les raisons pour lesquelles le vapotage est associé à l'arrêt de la cigarette aujourd'hui alors que c’était moins le cas il y a quelques années, cette étude confirme l’intérêt, pour éclairer les décisions de santé publique, de l’analyse régulière des données les plus récentes ».


Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème