Vous recherchez une actualité
Actualités

OPIOÏDES + CANNABIS : Un mélange parfois déprimant et anxiogène

Actualité publiée il y a 1 mois 5 jours 19 heures
Journal of Addiction Medicine
Les personnes qui combinent cannabis et opioïdes pour soulager la douleur présentent une anxiété et une dépression plus élevées.

Une étude a montré que le cannabidiol (CBD), l’un des deux ingrédients actifs du cannabis réduit le craving et l'anxiété chez les personnes ayant des antécédents d'abus d’opioïdes, suggérant un rôle possible du cannabis ou du cannabidiol dans la réduction de la dépendance aux opioïdes. Cependant, de nombreuses personnes atteintes de douleur chronique utilisent les deux substances en combinaison. Cette étude de l’Université de Houston montre que les personnes qui combinent cannabis et opioïdes pour soulager la douleur présentent une anxiété et une dépression plus élevées. Des conclusions présentées dans le Journal of Addiction Medicine qui alertent ainsi sur le risque associé de troubles de la santé mentale et appellent les médecins à interroger leurs patients sur leur consommation de cannabis.  

 

L’équipe de Houston montre que les patients qui prennent des opioïdes sur ordonnance pour soulager une douleur intense sont en effet plus susceptibles d'avoir des problèmes sévères d'anxiété, de dépression et de dépendance accrus s'ils consomment également du cannabis. L’auteur principal, Andrew Rogers, doctorante en psychologie clinique, explique que de nombreuses personnes se tournent vers le cannabis en raison de ses propriétés analgésiques de mieux en mieux connues.

La combinaison opioïdes + cannabis ne semble pas plus efficace que les opioïdes seuls

L’équipe s’est concentrée sur les liens entre douleur chronique et consommation d'opioïdes, et identifie les mécanismes psychologiques sous-jacents, tels que la sensibilité à l'anxiété, la régulation des émotions ou encore l'anxiété liée à la douleur. L’équipe a interrogé 450 adultes qui souffraient de douleur modérée à sévère depuis plus de 3 mois sur leurs différents symptômes. L’analyse révèle non seulement des symptômes d'anxiété et de dépression élevés, mais la consommation fréquente d’autres substances telles que le tabac, d'alcool, de cocaïne et de sédatifs chez ces participants lorsqu’ils consomment du cannabis en combinaison avec des opioïdes (de prescription). Pourtant, globalement, ces usagers d’opioïdes + cannabis ne bénéficient d’aucune réduction supplémentaire de la douleur.

Et si cette utilisation combinée de substances est généralement associée à des résultats plus médiocres que l'utilisation d'une seule substance, peu de travaux avaient jusque-là examiné l'impact du mélange d'opioïdes et de cannabis.

 

L'abus d'opioïdes constitue un problème de santé publique important et est associé à une multitude de conséquences négatives. Malgré les efforts déployés pour enrayer cette épidémie croissante, les opioïdes restent la classe de médicaments la plus largement prescrite. Les opioïdes sous prescription restent encore fréquemment utilisés en première intention pour traiter la douleur chronique, en dépit des risques de dépendance.

Le cannabis a récemment retenu toute l’attention dans la littérature sur la douleur chronique, et de plus en plus de personnes l'utilisent pour gérer la douleur chronique. Cependant les chercheurs recommandent la prudence : « Il y a eu de nombreuses rumeurs sur le fait que le cannabis pourrait être une alternative nouvelle ou plus sûre aux opioïdes. Cependant, nos résultats mettent en évidence une population vulnérable de consommateurs de substances toxiques souffrant de douleur chronique… ».

 

La conclusion est simple : toute douleur chronique doit faire l’objet d'une évaluation et d'un traitement supervisé par le médecin.

Autres actualités sur le même thème