Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

La e-CIGARETTE, bientôt une intervention courante aux Urgences ?

Actualité publiée il y a 2 semaines 5 jours 11 heures
Emergency Medicine Journal
L’intervention consiste à distribuer des cigarettes électroniques aux patients fumeurs, qui attendent aux Urgences de l’hôpital (Visuel Adobe Stock 638569914)

L’intervention consiste à distribuer des cigarettes électroniques aux patients fumeurs, qui attendent aux Urgences de l’hôpital. Testée avec l’essai Costed, mené à Université d'East Anglia : Cessation of Smoking Trial in the Emergency Department (COSTED), cette intervention démontre son efficacité dans l’Emergency Medicine Journal.

 

Selon ces premiers résultats, distribuer gratuitement des packs de démarrage de cigarettes électroniques dans les services d'urgence des hôpitaux aux personnes qui fument, les aide à arrêter de fumer, du moins durant leur attente à l’hôpital. Dans cette intervention, le pack comportait une cigarette électronique et des conseils d'orientation vers des services d'arrêt du tabac.

 

L'étude est menée dans les services des Urgences de 6 hôpitaux britanniques, auprès de 972 fumeurs assignés au hasard pour recevoir soit des conseils sur l’arrêt du tabac, soit ce kit de démarrage pour l'e-cigarette et d’orientation vers les services spécialisés. Les participants ont été suivis durant 30 mois et ont été interrogés à 1, 3 et 6 mois sur leur consommation de cigarettes. L’expérience révèle que :

 

  • 23 % des participants du groupe d’intervention avaient arrêté de fumer 6 mois après s’être rendus aux urgences,
  • 13 % du groupe de soins habituels ;
  • l’intervention est donc associée à une « chance » multipliée par 2 d'arrêter de fumer ;

  • 7 % des participants du groupe « vapotage » vs 4 % du groupe de soins habituels avaient arrêté de fumer à 6 mois, ce qui a été confirmé par respiratoire ;
  • Les participants du groupe d’intervention n’ayant pas arrêté de fumer étaient néanmoins plus susceptibles de réduire leur nombre de cigarettes et d’avoir fait plus de tentatives d’arrêt du tabac, vs les participants du groupe témoin.

 

Ces différents résultats montrent que l’hôpital et précisément le service des Urgences est une « bonne occasion » d’aider les patients fumeurs à arrêter de fumer. Les circonstances sont probablement propices à l’information de ces patients sur les dangers du tabac, voire à l’expérimentation de substituts nicotiniques, comme la cigarette électronique.

 

L’un des auteurs principaux, le Dr Ian Pope, médecin urgentiste relève qu’en Angleterre, « les services d’urgence accueillent chaque année plus de 24 millions de patients, dont environ un quart sont fumeurs ».

« Passer aux cigarettes électroniques pourrait sauver des milliers de vies. Nous pensons que si cette intervention était largement mise en œuvre, elle pourrait permettre à des dizaines de milliers de personnes supplémentaires d’arrêter de fumer chaque année ».

 

L’étude confirme également que les cigarettes électroniques peuvent être des outils efficaces de sevrage tabagique.

Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème