Actualités

ECZÉMA : Le médicament qui réussit à soulager les bébés

Actualité publiée il y a 1 semaine 4 jours 4 heures
The Lancet
Ce nouveau médicament biologique s’appelle le Dupilumab (Visuel Adobe Stock 266372512)

Ce nouveau médicament biologique s’appelle le Dupilumab. Ses dernières données d’efficacité issues d’un essai international de phase III multisites mené par une équipe de la Northwestern Medicine (Chicago), publiées dans le Lancet, confirment que cet anticorps monoclonal parvient à soulager les nourrissons et les jeunes enfants des terribles démangeaisons de l'eczéma.

 

L'eczéma, également connu sous le nom de dermatite atopique, est une affection cutanée inflammatoire chronique caractérisée par une peau rouge, sèche et souvent suintante et des démangeaisons qui peuvent profondément affecter la vie des patients. On estime que 19% ou plus des enfants de moins de 6 ans souffrent d'eczéma et que 85 à 90% des personnes atteintes d'eczéma développent cette affection au cours des 5 premières années de vie. Chez les enfants, les démangeaisons entraînent des troubles du sommeil et freinent le développement neurocognitif.

Les enfants retrouvent le sommeil

L'étude : c’est le premier essai clinique, à grande échelle, randomisé et contrôlé par placebo, multisites (31 sites) portant sur un anticorps monoclonal pour traiter l'eczéma modéré à sévère chez les nourrissons et les enfants de 6 mois à 5 ans. Mené sur une durée de traitement de 16 semaines, le dupilumab, qui cible une voie immunitaire clé dans les allergies permet ici à plus de la moitié des enfants d'avoir une réduction d'au moins 75 % des signes d'eczéma et des démangeaisons. et de retrouver le sommeil. Parmi les principales conclusions de l’essai :

 

  • plus de la moitié des enfants traités bénéficient d’une réduction d'au moins 75 % des signes d'eczéma et de leurs démangeaisons ;
  • les enfants traités récupèrent une bonne qualité de sommeil ;
  • les enfants traités récupèrent une bonne qualité de vie et sont à nouveau capables de mener une vie normale.

 

« Les enfants d'âge préscolaire souffrant d’eczéma se grattent constamment, se réveillent plusieurs fois par nuit avec leurs parents, sont irritables et leur capacité de fonctionnement au quotidien s’en trouve considérablement réduite. Le traitement leur permet de retrouver une personnalité plus heureuse et une vie normale, comme celle que devraient avoir tous les bébés et les enfants », commente l’auteur principal, le Dr Amy Paller professeur de dermatologie à la Northwestern University Feinberg School of Medicine.

 

L’accès à ce médicament va améliorer considérablement la qualité de vie des nourrissons et des jeunes enfants qui souffrent de la maladie : « La dermatite atopique ou l'eczéma est bien plus qu'une simple démangeaison de la peau. C'est une maladie dévastatrice. La qualité de vie est considérablement dégradée non seulement pour l'enfant mais aussi pour ses parents ».

 

  • Le médicament est aujourd’hui disponible pour les nourrissons et les enfants d'âge préscolaire (y compris en France) et « son profil d'innocuité est exceptionnel » concluent les chercheurs.

 

Avec un bénéfice supplémentaire : le médicament peut également traiter efficacement d’autres allergies, dont l'asthme, certaines allergies alimentaires, et d'autres problèmes à médiation allergique, mais n'est pas encore approuvé pour ces indications chez les nourrissons et les jeunes enfants. Dans cet essai, 66 % des enfants avaient développé leur eczéma au cours des six premiers mois de leur vie et, au moment de l'initiation du traitement par dupilumab, plus de 80 % avaient déjà développé au moins une autre allergie, tel que l'asthme ou une allergie alimentaire. .

 

L'essai a été parrainé par Regeneron Pharmaceuticals, Inc. et Sanofi, qui ont développé conjointement le dupilumab.

 

Autres actualités sur le même thème