Vous recherchez une actualité
Actualités

ECZÉMA : Une manifestation cardiovasculaire ?

Actualité publiée il y a 3 années 1 mois 3 semaines
British Journal of Dermatology

On connaît le lien entre le psoriasis et un risque cardiovasculaire accru. Cette étude a souhaité vérifier le lien entre eczéma ou dermatite atopique, et les maladies cardiovasculaires. Contrairement à 2 précédentes études, cette très large analyse des dossiers de plus de 250.000 patients atteints de dermatite aboutit à une absence d’association significative. De nouvelles données épidémiologiques, présentées dans le British Journal of Dermatology qui peuvent rassurer les 7% de personnes en population générale qui vivent avec une dermatite atopique.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'eczéma atopique, aussi appelé dermatite atopique, est une dermatose inflammatoire, caractérisée par des périodes de poussées de plaques rouges. L'équipe de dermatologues et cardiologues de la Brown (Providence, US) a analysé les dossiers de 259.119 adultes âgés de 30 à 74 ans participant au programme Canadian Partnership for Tomorrow Project pour vérifier une hypothèse récente : les personnes souffrant de dermatite atopique (DA) seraient beaucoup plus susceptibles de développer des troubles cardiovasculaires. 21.379 participants, soit 8,4% étaient atteints de DA. 52.787 cas d'hypertension artérielle, 12.739 diagnostics de diabète de type 2, 4.390 crises cardiaques et 2.235 AVC ont été signalés par les participants à l'inscription. Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles, dont l'âge, le sexe, l'origine ethnique, l'indice de masse corporelle, le tabagisme, la consommation d'alcool, le sommeil, l'activité physique et l'asthme.


Pas d'association positive entre la dermatite et les différents troubles cardiovasculaires : l'analyse conclut en effet que la dermatite atopique est associée plutôt à une diminution des risques d'hypertension (-13%), de diabète (-22%), de crise cardiaque (-13%) et d'AVC (-21%). Bref, les chercheurs n'identifient aucune preuve d'association positive entre la dermatite et les différents troubles cardiovasculaires pris en compte. La dermatite atopique se trouve même inversement associée à ces différents risques cardiovasculaires. Globalement, il y a donc peu de probabilité que la dermatite atopique puisse être un facteur de risque cardiovasculaire, soulignent les auteurs. Et quant aux réductions de risque observées, on peut penser que cette maladie dermatologique très handicapante encourage un suivi médical régulier qui vaudrait également pour les autres pathologies, dont cardiovasculaires.

Les chercheurs ajoutent d'ailleurs : « Il est important de préciser que même si nous constatons des taux d'incidence de troubles cardiovasculaires plus faibles avec une dermatite atopique, nous ne concluons pas que la dermatite atopique est un facteur de réduction du risque ». Ainsi, si prenant en compte le risque accru de maladie cardiovasculaire en cas de psoriasis, les cliniciens et les patients atteints de pso. ont été encouragés à détecter et à gérer plus activement les maladies cardiovasculaires, il semble que des mesures similaires ne soient pas justifiées pour la dermatite atopique.

15 JUN 2017 DOI: 10.1111/bjd.1572 Atopic dermatitis and risk of hypertension, type-2 diabetes, myocardial infarction and stroke in a cross-sectional analysis from the Canadian Partnership for Tomorrow Project

Plus d'études sur 'Eczéma

Retrouvez toute l'actualité médicale et scientifique en Dematologie sur Dermato Blog

Autres actualités sur le même thème