Vous recherchez une actualité
Actualités

EHPAD : Le risque de COVID-19 persiste même après la vaccination

Actualité publiée il y a 4 mois 4 semaines 1 jour
ECCMID
Les maisons de retraite ou EHPADs doivent rester vigilantes face à l’épidémie de COVID-19, même si leurs résidents ont reçu les 2 doses du vaccin (Visuel Fotolia 113621316))

Les maisons de retraite ou EHPADs doivent rester vigilantes face à l’épidémie de COVID-19, même si leurs résidents ont reçu les 2 doses du vaccin, conclut cette équipe des Hôpitaux Civils de Colmar, qui présente ses données au Congrès européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses (European Congress of Clinical Microbiology & Infectious Diseases -ECCMID).

 

Les résidents âgés qui souffrent de comorbidités sont à risque plus élevé de COVID-19 et les premières vagues de vaccination se sont concentrées sur ces groupes plus vulnérables et les personnels soignants. Cependant, ce cas d’une épidémie dans une maison de retraite française soulève cependant des questions sur l'efficacité du vaccin chez les personnes âgées, explique Martin Martinot, des Hôpitaux Civils de Colmar, Colmar.

L’épidémie a commencé dans une maison de soins de l'est de la France un mois après la vaccination

des résidents et des personnels avec le vaccin Pfizer-BioNTech.

 

  • 70 (75 %) des résidents et 38 (52 %) soignants étaient complètement vaccinés à la mi-février 2021 ;
  • des tests effectués sur des échantillons de sang prélevés le 6 avril montrent que tous les résidents entièrement vaccinés sauf un ont développé des anticorps contre COVID-19 ;
  • l'épidémie a commencé le 15 mars et, au cours des 7 semaines qui ont suivi ;
  • 24 des 93 résidents (26 %) et 16 des 73 membres du personnel (22 %) ont été infectés par le virus SARS-CoV-2 ;
  • les résidents infectés étaient plus âgés, avec un âge moyen de 91 ans, que les résidents non infectés, dont l'âge moyen était de 87 ans ;
  • 12 des 24 résidents infectés n'avaient pas été complètement vaccinés ;
  • aucun membre du personnel infecté n'avait été vacciné ;
  • les résidents non vaccinés sont 3 fois plus susceptibles de développer COVID-19 vs les résidents vaccinés avec doses ;
  • l’efficacité du vaccin chez les résidents âgés est estimée à 68 %, soit un taux très inférieur à celui précédemment communiqué ;
  • les infections semblent avoir été plus bénignes chez les résidents vaccinés, aucune forme sévère n’a été recensée dans ce groupe ;
  • 3 cas sévères ont été relevés chez les résidents non vaccinés ;
  • le séquençage génétique isole la souche B.1.1.7 Alpha, alors dominante en France.

 

Ainsi, la maladie COVID-19 peut toujours être une menace dans les EHPADs, en particulier chez les résidents très âgés même vaccinés.

Des taux élevés de vaccination sont essentiels.

 

L’auteur principal, le Dr Martinot ajoute que l'immunosénescence ou l’affaiblissement du système immunitaire lié à l'âge explique que les personnes âgées, même complètement vaccinées peuvent toujours être à risque de COVID-19.

 

 « Cette épidémie met en évidence la nécessité de taux élevés de vaccination des résidents et des personnels des EHPADs ».

Autres actualités sur le même thème