Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ENDOMÉTRIOSE : Détecter, diagnostiquer, gérer de manière précoce

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 6 jours
CMAJ
L'endométriose est une affection douloureuse et complexe qui touche environ 1 femme sur 10 en âge de procréer (Visuel Adobe Stock 204069263)

L'endométriose est une affection douloureuse et complexe qui touche environ 1 femme sur 10 en âge de procréer, pourtant la maladie reste mal connue. Cette revue de la littérature apporte un état des lieux des connaissances sur la maladie, en particulier précise ses causes, son diagnostic et sa prise en charge apportant ainsi, dans le Canadian Medical Association Journal (CMAJ), une feuille de route précieuse pour les praticiens.

 

L'endométriose est caractérisée par la présence de tissu de type endométrial à l'extérieur de l'utérus. Cette affection gynécologique est très courante et on estime qu’elle touche plus d’1 femme sur 10. Ses symptômes peuvent être handicapants, allant de douleurs pelviennes chroniques aux dommages aux organes, à la baisse ou perte de fertilité.

 

« L'endométriose peut impliquer plusieurs systèmes d'organes et affecter tous les aspects de la vie, dont les relations intimes et la santé mentale », rappelle l’auteur principal, le Dr Catherine Allaire, du Département d'obstétrique et de gynécologie, Université de la Colombie-Britannique et chercheur au Women's Centre for Pelvic Pain and Endometriosis (Vancouver).

Traiter vite en première intention

De nouvelles directives pour son diagnostic : si la laparoscopie avec confirmation histopathologique a longtemps été considérée comme le mode diagnostique standard, de nouvelles directives visant à réduire le délai entre l’apparition des premiers symptômes et le diagnostic, ont proposé de l’établir sur la base des symptômes, de l'examen physique et de l'imagerie. Comme pour la plupart des maladies, le diagnostic précoce est une condition essentielle de la mise en œuvre au moment opportun d’une stratégie thérapeutique de première intention.

 

Une prise en charge médicale possible en 2 temps : l'orientation vers un gynécologue pour une hormonothérapie ou une chirurgie de deuxième intention est importante, dans un second temps et le cas échéant.

 

De cette analyse de la littérature, on retiendra le message qu’amorcer un traitement de manière précoce, ce qui n’est possible que sous condition d’une détection et d’un diagnostic précoces, pourrait permettre d’améliorer la qualité de vie de millions de femmes dans le monde.


Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème