Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉTUDIANTS en MÉDECINE : Entre épuisement et alcool

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 1 semaine
Academic Medicine

Plus enclins à l’excès d’alcool, plus sujets à l’épuisement professionnel, ce sont deux caractéristiques relevées chez les étudiants en médecine, ici aux Etats-Unis, par cette étude d'internes à la Mayo Clinic. Des caractéristiques spécifiques, selon l'étude, qui a regardé les différences de comportements entre différentes filières d’études. Des conclusions certes « américaines », présentées dans la revue Academic Medicine, mais qui sensibilisent une nouvelle fois au stress de ces études -quel que soit le pays- avec des résultats particulièrement préoccupants chez les étudiants les plus jeunes et ayant le moins de moyens financiers.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

« Des résultats clairement préoccupants », commente Liselotte Dyrbye, interne à la Mayo Clinic et auteur principal de l'étude, qui incite les universités à travailler sur des solutions permettant de résoudre les questions liées à l'épuisement professionnel, au coût des études et à l'abus d'alcool.


L'étude a interrogé 12.500 étudiants en médecine. 4.402 (35,2%) ont répondu. Parmi les répondants, près d'un sur 3 soit 32,4% (soit 1.411) répondaient aux critères diagnostiques de l'abus et/ou de la dépendance à l'alcool.

· les étudiants atteints de burn out, ou bien déprimés ou bien rapportant des troubles anxieux, émotionnels ou de santé mentale s'avèrent plus susceptibles de consommer de l'alcool en excès,

· l'épuisement professionnel, le manque de moyens financiers (dette ou emprunt étudiant), le célibat et l'âge jeune (premières années d'études) sont respectivement associés à un risque accru de 20, 21, 27 et 89% d'excès ou de dépendance à l'alcool.

· Ainsi, chez les étudiants en médecine, l'épuisement scolaire ou professionnel est étroitement lié à l'excès d'alcool, qui apparaît ici comme un marqueur de stress. Lorsque les auteurs comparent l'incidence de la dépendance à l'alcool chez leurs pairs du même âge, en population générale (16%) vs chez ce groupe d'étudiants en médecine (32,4%), le taux d'abus d'alcool ou de dépendance passe ainsi du simple au double.

Le coût des études est ici mis en avant par les auteurs comme l'un des principaux facteurs de stress. Aux Etats-Unis, le coût des études de Médecine aurait en effet augmenté de plus de 200% sur la période 1995-2014 dans les instituts privés et de 286% dans les institutions publiques. Les jeunes médecins diplômés américains se retrouveraient ainsi, en moyenne, avec une dette de 180.000 $ en fin d'études…

Source: Academic Medicine March 1, 2016 doi: 10.1097/ACM.0000000000001138 Burnout and Alcohol Abuse/Dependence Among U.S. Medical Students

Autres actualités sur le même thème