Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE : 4 à 5 séances hebdomadaires un minimum pour la santé cardiovasculaire !

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 2 semaines
The Journal of Physiology
Pratiquer l’exercice au moins 4 à 5 jours par semaine permettra de ralentir le vieillissement du cœur lié à l’âge, mais pas moins, souligne cette étude de l’Université du Texas

Pratiquer l’exercice au moins 4 à 5 jours par semaine permettra de ralentir le vieillissement du cœur et des vaisseaux. "Mais pas moins !", souligne cette étude de l’Université du Texas, publiée dans le Journal of Physiology. Alors que pratiquer l’exercice quelles que soient sa durée et son intensité apporte déjà des bénéfices, on n’avait jamais déterminé la quantité optimale d'exercice nécessaire pour ralentir le vieillissement du cœur et des vaisseaux. Alors que toute forme d'exercice réduit bien le risque global de décès de cause cardiaque, cette recherche montre que différentes tailles d'artères sont affectées différemment par différentes quantités d'exercice et que la pratique de l’exercice 4-5 jours par semaine est nécessaire pour garder nos artères centrales en bonne santé.

 

Car, avec le vieillissement, les artères deviennent de plus en plus rigides, ce qui augmente le risque de maladie cardiaque.

Cet examen transversal mené sur 102 participants âgés de plus de 60 ans montre que

  • les antécédents d'exercice occasionnel (2 à 3 fois par semaine) se sont traduits par une meilleure santé des artères de taille moyenne -qui apportent le sang oxygéné à la tête et au cou- qui semblent « plus jeunes » ;
  • une pratique régulière à raison de 4 à 5 fois par semaine permet de garder « plus jeunes » les artères centrales qui fournissent du sang à la poitrine et à l'abdomen, en plus des artères de taille moyenne.

 

 

Alors que les artères centrales semblent avoir besoin de plus d’exercice pour rester jeunes, ces données incitent à développer de nouveaux programmes d'exercice à long terme dont l’objectif serait de « protéger la jeunesse du cœur et des vaisseaux ». S’il n’est pas possible, en une année, d’inverser le vieillissement cardiaque ou de modifier la structure cardiovasculaire, 2 années d’un entraînement adapté chez les adultes d'âge moyen, avec ou sans facteurs de risque de maladies cardiaques, pourraient peut-être parvenir à inverser le vieillissement cardiaque, concluent les chercheurs.

 

« C’est peut-être la question de la bonne quantité d'exercice au bon moment ».

Autres actualités sur le même thème