Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE : Bien s'hydrater pour mieux cogiter

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 3 semaines
Experimental Biology 2018
Chez les personnes âgées, une bonne hydratation, est évidemment nécessaire pour profiter des bénéfices physiques de l’exercice, mais également indispensable pour en tirer tous les avantages cognitifs

La pratique régulière d’un exercice physique adapté est désormais reconnue comme un facteur de prévention et de réduction du déclin cognitif lié à l’âge et du risque de démence. Plus largement, l’exercice contribue à optimiser la santé cérébrale et à entretenir les capacités cognitives. Cette étude, présentée à la Réunion Experimental Biology 2018 (San Diego) précise que, chez les personnes âgées, une bonne hydratation, est évidemment nécessaire pour profiter des bénéfices physiques de l’exercice, mais également indispensable pour en tirer tous les avantages cognitifs.

 

Il a déjà été démontré que la déshydratation nuit aux performances physiques et cérébrales chez les jeunes ou chez les adultes d’âge moyen, mais on en sait moins sur son impact sur personnes plus âgées. Cette nouvelle étude qui explore l'association entre l'état d'hydratation avant l'exercice, la cognition et sa stimulation par l'exercice chez les personnes âgées, suggère que l'hydratation stimule directement la performance cognitive -et précisément la fonction exécutive- après l'exercice.

 

Les chercheurs ont recruté des adultes âgés de 55 ans en moyenne, pratiquant le vélo et ayant participé à un grand événement cycliste par une journée chaude, entre 25 et 30 °C.  Avant et après l'épreuve, les participants ont passé un test de fonction exécutive consistant à relier rapidement et précisément des points numérotés- La fonction exécutive comprenant les compétences nécessaires pour planifier, se concentrer, se souvenir et effectuer plusieurs tâches à la fois. L'équipe a analysé l'urine des participants avant l’épreuve pour les répartir en 2 groupes, « hydratation normale » et « déshydratation ».

 

  • le groupe « hydratation » montre une amélioration du score (durée) au test passé après l’épreuve, vs avant l’épreuve ;
  • le groupe « déshydratation » aussi, mais la différence après/avant n’est pas statistiquement significative.

 

 

S’hydrater, concluent les chercheurs, contribue à réduire la fatigue cognitive et à optimiser les avantages cognitifs d’une pratique régulière de l'exercice, concluent les chercheurs.

Autres actualités sur le même thème