Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE: Comment optimiser vos 10.000 pas par jour (ou moins)

Actualité publiée il y a 3 années 1 mois 1 semaine
Medecine and Science in Sports and Exercise

La réponse de cette équipe de l’Oregon State University est assez évidente : « Marchez plus vite et restez moins assis ! ». Heureusement, ce conseil est documenté et n’est pas tout. L'étude confirme aussi que si cet objectif quotidien est louable, tout comme l’atteinte des recommandations de pratique de l’activité physique, soit 30 mn par jour, un plus petit nombre de pas a ses avantages aussi pour la santé. A lire dans la revue spécialisée Medecine and Science in Sports and Exercise.

3.000 pas à un rythme soutenu ! Un adulte fait 5 à 7.000 pas par jour en moyenne. Donc 10.000 pas c'est bien mais c'est encore mieux quand 3.000 de ces pas sont menés à un rythme soutenu, et si par ailleurs on s'efforce de limiter le temps de sédentarité ou passé assis, ajoutent les auteurs.


L'équipe a analysé les données de 3.388 participants, âgés de 20 ans et plus participant à la fameuse cohorte NHANES (National Health and Nutrition Examination Survey). En plus des données de nombre de pas par minute, les chercheurs ont pris en compte différents indicateurs de risque cardiométaboliques dont le tour de taille, la pression artérielle, la glycémie à jeun, l'insuline et le taux de cholestérol, ainsi que l'indice de masse corporelle. L'analyse montre que :

· seuls 20% des participants de sexe masculin font les fameux 10.000 pas par jour, avec une médiane à 12.334 pas,

· chez les femmes cette médiane des 20% plus actifs s'élève à 9.824 pas.

· Seuls 20% des participants atteignent un pic de cadence (sur 30 mn) chaque jour > 96 pas par minute – ce qui, au demeurant constitue une atteinte de l'objectif des lignes directrices de pratique de l'activité physique.

· l'analyse dans tous les quintiles (tranches de 20%) montre une forte corrélation entre des cadences plus élevées et des indicateurs cardiométaboliques favorables : ce qui suggère que plus la marche est soutenue, plus faible est le risque cardiométabolique.

· l'analyse dans tous les quintiles (tranches de 20%) montre aussi une forte corrélation entre le nombre de pas quotidiens et ces indicateurs cardiométaboliques favorables, peu importe que ce nombre de pas soit < ou > à 10.000.

· Enfin, le temps de sédentarité est positivement associé au risque cardiométabolique, tel que défini par ces indicateurs.

Une certaine activité physique, c'est mieux que rien ! Et plus est mieux que moins, explique l'un des auteurs, John Schuna, professeur adjoint de kinésithérapie au Collège de Santé publique de l'Oregon State University. Il précise aussi que des étapes à cadence plus élevée peuvent moduler, avec les mêmes effets bénéfiques, le nombre de pas finalement effectué. Enfin, dernier commentaire des auteurs : L'activité et le sommeil correspondent à des besoins physiques personnalisés, chacun doit trouver le meilleur comportement, individualisé, pour tenter d'optimiser sa santé.

Autres actualités sur le même thème