Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE de RÉSISTANCE : Il favorise la clearance cellulaire et la qualité musculaire

Actualité publiée il y a 1 année 9 mois 5 jours
Acta Physiologica
L’exercice de résistance améliore la capacité de recyclage cellulaire dans les muscles

L’exercice de résistance améliore la capacité de recyclage cellulaire dans les muscles et plus précisément la qualité de l'autophagosome, un processus biologique complexe qui permet l'autophagie, une voie majeure et essentielle de la clairance des protéines et des organites. En d’autres termes, cette étude de l’Université de Jyväskylä (Finlande), présentée dans la revue Acta Physiologica, améliore fondamentalement la qualité cellulaire du tissu musculaire.

 

Les auteurs rappellent combien l’autophagie est essentielle au recyclage cellulaire et sa compromission associée à l’atrophie musculaire. Leur étude montre que l’exercice de résistance chez des jeunes hommes non entraînés favorise ce recyclage cellulaire, une réponse qui peut être émoussée par le vieillissement : « Le vieillissement peut ainsi réduire certains des effets positifs de l'entraînement de résistance », commente Jaakko Hentilä, auteur principal et chercheur à l'Académie de Finlande.

 

Autophagie et réponse UPR, deux processus d’entretien cellulaire : les chercheurs se sont concentrés sur ce processus d’autophagie et un autre processus, la réponse protéique dépliée ou réponse UPR (unfolded protein response), qui permet le maintien de l'homéostasie cellulaire. L’équipe a analysé des biopsies musculaires après un seul exercice de résistance et après 21 semaines d'entraînement chez des jeunes non entrainés, au départ de l’étude. L’analyse montre que :

  • L'autophagosome est augmenté durant 48 heures après l'exercice de résistance et après une période d’entrainement de résistance chez les jeunes hommes mais pas chez des hommes plus âgés ;
  • La réponse UPR induite par l'accumulation de protéines mal repliées dans le réticulum endoplasmique (RE) est activée par une série d'exercices de résistance, quel que soit l'âge ;
  • le muscle squelettique s'adapte de façons différentes à l'exercice de résistance, chez les jeunes et les personnes âgées ;

 

 

Cette étude n’affirme pas que l’exercice de résistance est moins efficace ou inutile chez les personnes plus âgées mais que ses effets sur le « recyclage des cellules musculaires » sont réduits avec le vieillissement.  

La bonne nouvelle est que la réponse UPR, un autre processus de maintien de santé cellulaire bénéficie de ce type d’exercice quel que soit l’âge.

Autres actualités sur le même thème