Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE : Le cardio fait travailler aussi la matière grise

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 5 jours
Mayo Clinic Proceedings
L'exercice cardiorespiratoire apparaît capable, selon ces données, de ralentir le déclin cognitif.

Dans la lignée des recherches plutôt récentes, qui révèlent tous les bénéfices d’une pratique régulière de l’exercice pour la santé cérébrale et la santé mentale, cette étude révèle les bienfaits de l’exercice pour la matière grise du cerveau : en particulier de l'exercice cardiorespiratoire, capable, selon ces données, de ralentir le déclin cognitif. Des conclusions présentées dans les Mayo Clinic Proceedings

 

L’étude apporte de nouvelles preuves d'une association entre la forme cardiorespiratoire et la santé cérébrale, en particulier aux niveaux de la matière grise et du volume total du cerveau -en opposition à l’atrophie de certaines zones avec le vieillissement et le déclin cognitif. Ainsi, marcher rapidement, courir, faire du vélo et pratiquer tout exercice qui sollicite le cœur est également favorable à la santé cognitive.

L'exercice et la forme cardiorespiratoires protègent contre le déclin cognitif lié à l’âge

Le tissu cérébral est composé de matière grise, ou corps cellulaires, et de « filaments » qui partent des cellules et constituent la substance blanche. Le volume de matière grise est documenté comme corrélé à différentes fonctions cognitives. Ici, les scientifiques montrent que l'augmentation du pic d'absorption d'oxygène est fortement associée à l'augmentation du volume de matière grise. Ce n’est pas la première étude à révéler ce lien, une étude récente avait déjà suggéré qu’en boostant la respiration, l’exercice physique influe sur l’apport en oxygène au cerveau et permet ainsi de « booster » la cognition.

Des bienfaits confirmés de l'exercice sur la santé du cerveau : cette nouvelle étude suit 2.013 participants adultes évalués à plusieurs reprises entre 1997 et 2012 pour la santé cardiorespiratoire et cérébrale. L’analyse confirme que l'exercice cardiorespiratoire peut contribuer à l'amélioration de la santé cérébrale et ralentir le déclin cognitif. Des résultats à nouveau décrits comme encourageants et renforçant la preuve croissante des bienfaits de l'exercice sur la santé du cerveau.

 

L’effet le plus frappant de l'étude est l'effet mesuré de l'exercice sur les structures cérébrales impliquées dans la cognition, plutôt que sur la fonction motrice  : l'exercice aérobie semble ainsi exercer un impact positif sur la fonction cognitive. De plus ces résultats s'appliquent aussi aux personnes âgées, suggérant donc des effets positifs contre le déclin cognitif lié à l’âge. La fonction des vaisseaux sanguins cérébraux est améliorée et le volume de matière grise mieux préservé avec la pratique de l'exercice cardiorespiratoire.

 

Veiller à sa santé cognitive c’est maintenir sa forme cardiorespiratoire : cette association entre la forme cardiorespiratoire et le maintien de certaines structures cérébrales, en particulier durant le vieillissement normal, incite à pratiquer un exercice modéré mais régulier, soit durant 150 minutes par semaine, selon les recommandations. Mais ce n’est pas tout, une bonne « forme » cardiorespiratoire implique aussi de :

  • ne pas fumer ;
  • opter pour des habitudes alimentaires saines ;
  • maintenir un poids de santé ;
  • surveiller sa pression artérielle et éviter l'hypertension ;
  • contrôler son taux de cholestérol ;
  • contrôler sa glycémie.

Autres actualités sur le même thème