Vous recherchez une actualité
Actualités

FATIGUE MENTALE : Les battements binauraux pour le repos du cerveau

Actualité publiée il y a 2 semaines 6 jours 12 heures
Journal of Cognitive Enhancement
Les battements binauraux combinés à une pratique régulière de la pleine conscience sont peut-être la clé pour éviter un mal du siècle, la fatigue mentale

Les battements binauraux combinés à une pratique régulière de la pleine conscience sont peut-être la clé pour éviter un mal du siècle, associé au stress, la fatigue mentale : cette recherche menée par une équipe de l’Université du Danemark du Sud démontre qu'une intervention par battements binauraux et séances quotidiennes de méditation en pleine conscience peut accroître l’adaptation au stress et réduire considérablement l'effet de la fatigue mentale. Des interventions non médicamenteuses présentées dans le Journal of Cognitive Enhancement.

 

La fatigue mentale est un état psychobiologique causé par des périodes prolongées d'activité cognitive exigeante ou excessive. Elle entraîne des temps de réaction plus lents, un déficit de l’attention, une moindre concentration et une plus grande difficulté de prise de décision. Ainsi, la fatigue mentale peut être, comme la fatigue physique responsable d'accidents ou entraîner des conséquences sévères. De précédentes études ont déjà montré que la méditation en pleine conscience peut être favorable à l'adaptation au stress et renforcer les performances cognitives. Il existe également quelques preuves suggérant que l'écoute de battements binauraux peut soutenir et restaurer l'attention.

Les battements binauraux, une illusion auditive qui repose le cerveau

Les battements binauraux sont un artéfact auditif et consistent à l’écoute de 2 sons de fréquences légèrement différentes à chacune des oreilles. Le participant entend une tonalité, qui est la différence fusionnée entre les deux tonalités et le son semble pulser et stimule de manière spécifique. De précédentes études, citées par les chercheurs ont déjà suggéré que ce type d’écoute pouvait fonctionner comme un type d’entraînement cognitif et neural. Ainsi, si l’influence des battements binauraux sur les ondes cérébrales a déjà été documentée, on ignore s’ils sont bénéfiques à la relaxation, en particulier du cerveau.

 

Les battements binauraux vs la pleine conscience ? Ici, les chercheurs Johanne L. Axelsen, Ulrich Kirk et Walter Staiano de l’Université de Valence ont comparé l’efficacité de cette « thérapie » vs l'efficacité de la pleine conscience comme stratégie de récupération cognitive et pour contrer l'effet négatif de la fatigue mentale sur l’attention. La pleine conscience a été pratiquée en ligne via une application, Headspace.

L'étude est menée en plusieurs étapes :

  • dans la phase initiale, l'humeur des participants a été évaluée et ils ont été invités à accomplir une tâche d'attention soutenue pour mesurer leur errance mentale ;
  • dans un second temps, la fatigue mentale a été induite de manière expérimentale, pendant 90 minutes chez les participants ; leur l'humeur a été à nouveau évaluée puis ils ont subi 2 types d’interventions sur place
    • pratiquer la méditation de pleine conscience guidée pendant 12 min
    • ou écouter une bande audio avec battements binauraux pendant 12 min également,
    • le groupe témoin étant invité à se détendre pendant 12 min ;
  • enfin les effets des interventions ont été testés via une tâche d'attention soutenue.

 

 

Les battements binauraux + la pleine conscience ! L’expérience confirme un effet bénéfique des battements binauraux sur l’attention notamment, et donc en cas de fatigue mentale induite expérimentalement. Cependant, parmi les participants, ceux qui avaient déjà une bonne antériorité de la pratique de la pleine conscience bénéficient encore de bien meilleurs résultats avec la thérapie d’écoute de battements binauraux.

 

Conformément à de précédentes recherches -citées par les auteurs, les battements binauraux peuvent contribuer à supprimer l'errance mentale et aiguiser la concentration et l’attention, ce qui réduit dans le même temps l'effet négatif de la fatigue mentale. Mais l’effet s’avère encore plus bénéfique chez les sujets expérimentés en pleine conscience : la pleine conscience semble ici renforcer la bonne gestion des situations stressantes, permet d’économiser de l'énergie mentale mais aussi d'être plus à l’écoute de ces battements binauraux.

En synthèse, 12 minutes de battements binauraux et 4 semaines de pratique de la pleine conscience constituent une stratégie de récupération efficace pour dissiper la fatigue mentale.

Autres actualités sur le même thème