Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

FIBRES ALIMENTAIRES : Revisiter le psyllium pour rétablir la santé intestinale

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 4 semaines
Food Hydrocolloids
La modification de la structure d'une fibre alimentaire, le psyllium,  favorise la santé des bactéries intestinales et réduit la formation de gaz (Visuel Adobe Stock 561817741)

Cette équipe de biologistes et de nutritionnistes de l’Université de Nottingham vient de découvrir que la modification de la structure d'une fibre alimentaire, le psyllium, retrouvée couramment dans toute une gamme de produits alimentaires, favorise la santé des bactéries intestinales et réduit la formation de gaz : la découverte, documentée dans la revue Food Hydrocolloids, pourrait aider les personnes souffrant d'intolérances aux fibres et du syndrome du côlon irritable et plus largement, favoriser une meilleure santé intestinale.

 

L’équipe se concentre ici sur le psyllium, un type de fibre alimentaire naturelle utilisée dans une gamme de produits, notamment des céréales et des yaourts. L’étude révèle que l'état physique de la fibre a un impact majeur sur la production de gaz parfois responsable d'inconfort intestinal.

Les fibres oui, mais pas dans n'importe quel "état"

L’étude a consisté en expériences de fermentation des fibres dans des échantillons de selles (microbiote) in vitro. Les analyses des produits de la fermentation ont permis d’évaluer l'impact de différents nutriments sur les grandes catégories de micro-organismes et révèlent que les différents états physiques des fibres, et notamment du psyllium, ont un impact sur la façon dont les fibres alimentaires se décomposent et la manière dont les microbes « colonisent les fibres » pendant la fermentation.

 

L’auteur principal, le Dr Gleb Yakubov, professeur agrégé de physique alimentaire à l'Université de Nottingham, explique : « Bien que les fibres constituent une partie importante de tout régime alimentaire, elles peuvent causer des malaises intestinaux en particulier chez les patients souffrant déjà de MICI. Certains nutriments provoquent en effet des interactions bactériennes dans l'intestin qui favorisent la production de gaz pouvant entraîner des douleurs et des malaises ».

L'état physique de la fibre a un impact majeur sur la production de gaz

car cet état conditionne la production de composés bénéfiques qui favorisent la croissance de bonnes bactéries dans l'intestin.

 

La fibre de psyllium provient des graines de la plante Plantago ovata, qui produisent un matériau semblable à de la gelée appelé mucilage, qui se présente sous toute une variété de formes et contient des sucres à longue chaîne, appelés polysaccharides. Ces polysaccharides conduisent à la production d'acides gras à chaîne courte bénéfiques qui contribuent positivement à la santé intestinale et au métabolisme. L’étude décrypte,

 

  • comment les différents états physiques des fibres ont un impact sur la façon dont les fibres alimentaires se décomposent
  • et sur la façon dont les microbes « colonisent les fibres » pendant la fermentation.

 

Ces observations suggèrent de nouvelles opportunités pour concevoir des structures ciblées utilisant du psyllium, soit par le traitement des graines, soit par sélection sélective, pour obtenir de nouveaux suppléments de fibres bénéfiques, et plus efficaces que les poudres de psyllium non raffinées existantes, commercialisées comme remèdes à l'inconfort gastro-intestinal.

 

Des recherches sont déjà en cours pour créer et tester ces suppléments imitant le psyllium et pouvant servir de source de fibres bénéfiques pour les patients souffrant de MICI.


Plus sur le Blog Microbiote
Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème