Vous recherchez une actualité
Actualités

FIBROMYALGIE: La kétamine en intraveineuse, la prochaine piste prometteuse?

Actualité publiée il y a 3 années 6 mois 2 semaines
Traitement

L’utilisation de la kétamine dans le traitement de la fibromyalgie reste très expérimentale. Cependant très prometteuse, alors que de nombreux patients, fibromyalgiques, déclarent, après une intervention sans rapport avec la maladie et avec anesthésie par kétamine, une réduction de la douleur durable sur plusieurs semaines. Les quelques données d’études concordent également pour considérer la piste kétamine comme digne d’intérêt et de nouvelles recherches, en particulier dans le traitement de ces symptômes de la fibromyalgie.

Il semblerait donc que comme l'utilisation de la kétamine par intraveineuse en anesthésie bloque les signaux de douleur certes temporairement, chez certains patients atteints de fibromyalgie, la kétamine pourrait déclencher un blocage de ces signaux sur une durée plus longue apportant ainsi un soulagement durable sans autre thérapie. On sait néanmoins que l'action principale de la kétamine est de bloquer les récepteurs NMDA (N-Methyl-D-aspartate) qui transmettent des signaux de la douleur et que ces récepteurs NMDA sont massivement sur-stimulés dans la fibromyalgie.


Il est donc possible qu'une dose importante de kétamine « réinitialise le système » nerveux : en activant les récepteurs opiacés et en augmentant les niveaux d'autres composés « antidouleurs » comme la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine, la kétamine pourrait entraîner un effet de réinitialisation de réponse du système nerveux à la douleur.

L'usage médical de la kétamine est réduit, en raison de son caractère addictif cependant de plus en plus d'études* suggèrent son intérêt dans plusieurs indications, comme la dépression sévère, dans la prise en charge de la douleur chronique et de la fibromyalgie. En particulier, dans cette indication, la kétamine, administrée par voie intraveineuse a été évaluée comme un analgésique plus puissant que la morphine (4). Dans une étude, plus de la moitié des patients traités avec de la kétamine rapportent une réduction de plus de 50% des niveaux de douleur (3). Une troisième étude montre une certaine durabilité de son effet analgésique, soit au-delà de 8 semaines, chez des patients fibromyalgiques (2). D'autres études (1) ont tenté d'affiner les dosages pour plus d'efficacité (1).

Encore considérée comme un traitement expérimental, la kétamine constitue donc une piste très prometteuse. Il reste à mieux comprendre, par de nouvelles recherches, auprès d'un nombre plus large de patients fibromyalgiques, le processus sous-jacent qui peut expliquer cette efficacité plutôt durable.

*Sources:

1-Pain Physician 2013 Intravenous infusions in chronic pain management

2-European Journal of Pain 2011 doi: 10.1016/j.ejpain.2011.03.008 Absence of long-term analgesic effect from a short-term S-ketamine infusion on fibromyalgia pain: a randomized, prospective, double blind, active placebo-controlled trial

3-Pain 2000 doi:10.1016/S0304-3959(99)00308-5 Ketamine reduces muscle pain, temporal summation, and referred pain in fibromyalgia patients

4-Scandinavian Journal of Rheumatology DOI:10.3109/03009749509095181 Pain analysis in patients with fibromyalgia. Effects of intravenous morphine, lidocaine, and ketamine

Plus de 20 études sur la Fibromyalgie

Autres actualités sur le même thème