Vous recherchez une actualité
Actualités

FIBROMYALGIE : La météo y est-elle pour quelque chose ?

Actualité publiée il y a 2 années 10 mois 2 semaines
JMIR

Si la prévalence de la fibromyalgie, soit 2 à 6% avec 9 patients sur 10 étant des femmes, n’est pas négligeable, son diagnostic reste complexe en raison de symptômes communs avec d’autres affections, en raison d’un mode de diagnostic clinique peu clair mais aussi en raison d’une expression variable des symptômes au fil du temps. Bref, on comprend encore mal les facteurs qui déterminent la symptomatologie chez les personnes atteintes du syndrome. Alors que de nombreux patients rapportent une sensibilité à certains facteurs environnementaux, ces chercheurs australiens ont regardé l’influence des événements météorologiques sur la gravité des symptômes. Leurs conclusions confirment finalement le caractère sévère et chronique de la pathologie en ne constatant qu’un faible impact des caractéristiques climatiques, si ce n’est une sensibilité « au temps qu’il fait », très spécifique à un sous-groupe de patients.

La méthodologie est originale : les chercheurs de la Monash University ont en effet procédé à l'analyse du contenu d'un grand nombre de messages échangés sur Twitter par des personnes fibromyalgiques pour rechercher une association entre les conditions météorologiques et les symptômes de la fibromyalgie. Leur objectif était aussi de mieux comprendre comment Twitter (ou un autre réseau social) peut être utilisé comme une mode de communication et d'expression par les personnes atteintes de fibromyalgie et d'identifier d'éventuelles communautés ou groupes de patients fibromyalgiques.


Un modèle informatique a permis d'évaluer l'association entre les scores de sentiments négatifs ou symptômes exprimés et les variables météorologiques. La date, l'heure et les données de localisation pour chaque tweet ont été prises en compte pour identifier les données climatiques correspondantes (telles que la température ou l'humidité). Les chercheurs ont pu mesurer la fréquence et la distribution des termes liés à la pathologie et la puissance de leur association avec les données climatiques. Enfin, l'équipe a développé un algorithme permettant de détecter les communautés d'utilisateurs échangeant autour de la maladie. Au total, plus de 140.000 tweets liés à la fibromyalgie et échangés entre 2008 et 2014 ont été pris en compte. L'analyse constate :

-une très faible corrélation positive entre l'humidité et les niveaux de sentiments négatifs ou de symptômes exprimés liés à la maladie,

-l'absence de corrélation significative avec d'autres variables environnementales,

-la « douleur » et la « douleur chronique » sont les termes les plus fréquemment utilisés.

-6 communautés rassemblant des personnes fibromyalgiques ont été identifiées. Une des communautés était centrée sur l'expérience subjective de la maladie et « des symptômes à l'époque ». Une autre communauté échangeait principalement avec des termes liés au temps tels que « température », « froid » et « pluie ».

Ces données suggèrent que les variations climatiques ont peu d'effet sur la sévérité des symptômes de la fibromyalgie. Ou que cet effet est très variable d'un sujet à l'autre. On sait que la fibromyalgie est caractérisée aussi par une hypersensibilité à des stimuli non douloureux. Il reste probable que chez certains patients, certaines variables météorologiques puissent déclencher ou amplifier les symptômes.

2017 Doi: 10.2196 / publichealth.6344 Investigating Subjective Experience and the Influence of Weather Among Individuals With Fibromyalgia: A Content Analysis of Twitter

Plus de 40 études sur la Fibromyalgie

Autres actualités sur le même thème