Actualités

FRAGILITÉ : Le régime méditerranéen peut l’éviter

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 3 jours
American Journal of Clinical Nutrition
La fragilité survient chez 10 à 15 % des personnes âgées (Visuel Adobe Stock 497202502)

Le régime méditerranéen peut réduire le risque de fragilité, qui s’accroît avec l’âge, souligne cette équipe du Hebrew SeniorLife Hinda and Arthur Marcus Institute for Aging Research (Boston). Alors que la fragilité survient chez 10 à 15 % des personnes âgées, et, face au vieillissement croissant des populations, il est urgent de développer ou d'identifier de nouvelles stratégies de prévention. Ces données, publiées dans l’American Journal of Clinical Nutrition, ajoutent aux multiples avantages déjà bien démontrés de ce régime alimentaire.  

 

Définie comme un état reconnaissable de vulnérabilité accrue résultant d'un déclin de la fonction dans plusieurs systèmes physiologiques, la fragilité affecte 10 à 15 % des personnes âgées et entraîne de nombreuses maladies chroniques. Cet effet bénéfique d'un régime de type méditerranéen dans la réduction de la fragilité, n’avait jusque-là jamais été documenté.

L’adhésion à un régime méditerranéen peut empêcher le développement de la fragilité avec l'âge.

L'étude a suivi, durant plus de 11 ans, 2.384 adultes non fragiles à l’inclusion, participant à la Framingham Offspring Study, suivant un régime alimentaire de type méditerranéen avec des apports élevés en antioxydants (vitamine C, E et caroténoïdes), estimés à partir d'un questionnaire de fréquence alimentaire. L’analyse révèle que :

 

  • chaque unité de score d’adhésion au régime méditerranéen réduit de 3 % le risque de fragilité ;
  • une consommation plus élevée de caroténoïdes est fortement associée à une réduction significative du risque de fragilité : chaque « tranche » de 10 mg de caroténoïdes est associé à une réduction de 16 % du risque de fragilité ;
  • en revanche, les vitamines E et C n'apparaissent pas significativement associées à la prévention de la fragilité.

 

En conclusion, opter pour un régime alimentaire de type méditerranéen permet de repousser la fragilité liée à l’âge. Les chercheurs soulignent que les apports élevés en fruits et en légumes (donc en caroténoïdes), avec d'autres composés bioactifs, participent à cet effet « favorable à la santé des personnes âgées ».

Autres actualités sur le même thème