Actualités

GRANDE FRAGILITÉ : La surveillance plutôt que l’intervention d’urgence

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 17 heures
Anaesthesia
Cette stratégie plus prudente permettrait d’améliorer les résultats de nombreux patients plus fragiles, ouvre également plus largement la réflexion sur l’acharnement thérapeutique ou les soins à apporter aux patients en situation de très grande fragilité (Visuel Adobe Stock 273298915)

« Wait and see » ou une stratégie de surveillance et d'attente pourrait être préférable à une chirurgie d'urgence pour les patients présentant un niveau élevé de fragilité conclut cette étude d’une équipe d’anesthésistes et de cliniciens de la London School of Hygiene & Tropical (Medicine Royaume-Uni). L’étude, publiée dans la revue Anaesthesia de l'Association of Anesthetists qui conclut que cette stratégie plus prudente permettrait d’améliorer les résultats de nombreux patients plus fragiles, ouvre également plus largement la réflexion sur l’acharnement thérapeutique ou les soins à apporter aux patients en situation de très grande fragilité.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités