Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

GRATITUDE : Plus reconnaissant, moins stressé ?

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 3 semaines
International Journal of Psychophysiology
Comme l’empathie, l'état de gratitude pourrait exercer un effet tampon unique sur le stress psychologique aigu (Visuel Fotolia 177965230)

Comme l’empathie, l'état de gratitude pourrait exercer un effet tampon unique contre le stress psychologique aigu, conclut cette équipe de psychologues de la Maynooth University (Ireland). Cette petite étude, publiée dans l’International Journal of Psychophysiology, révèle ainsi un bénéfice psychologique et physiologique de la gratitude, non seulement sur la réponse au stress mais aussi sur la récupération, avec un avantage pour la santé cardiovasculaire.

 

On sait aujourd’hui que le stress affecte la santé et le bien-être, notamment en entraînant une hypertension artérielle et en augmentant la morbidité cardiovasculaire et les maladies coronariennes. Il est donc important d’identifier les facteurs qui peuvent moduler nos réponses au stress et peuvent jouer un rôle de tampon ou de protection contre le stress.

 

Si de précédentes recherches ont suggéré un rôle clé de la gratitude et de l'équilibre affectif dans la réduction du stress, on sait encore peu de choses sur l'impact de ces variables sur la récupération cardiovasculaire après un stress psychologique aigu.

C’est l'objet de cette étude menée auprès de 68 participants, âgés de 18 à 57 ans, basée sur des tâches de laboratoire au cours desquels un stress était induit chez les participants, avant d’évaluer leur réponse cardiovasculaire et leur récupération. Ces expériences montrent que la gratitude évaluée chez les participants est prédictive de réponses de pression artérielle systolique plus faibles tout au long de la période de test.

 

  • Cet état de gratitude semble ainsi induire un effet tampon unique sur les réactions au stress psychologique aigu et sur la récupération ;
  • l'équilibre affectif amplifie encore ces effets positif de la gratitude en réponse au stress.

 

Ainsi, cultiver la gratitude tout comme l’empathie, pourrait permettre de mieux faire face au stress, avec moins d’effets cardiovasculaires, et constituer la base de thérapies comportementales pour lutter contre le stress et préserver notre santé cardiovasculaire.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème