Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et PARACÉTAMOL : Risque de troubles du comportement chez l’enfant

Actualité publiée il y a 1 mois 5 jours 6 heures
Paediatric and Perinatal Epidemiology
Les femmes doivent faire preuve de prudence lorsqu'elles prennent des médicaments pendant la grossesse.

C’est un comportement décrit comme plus hyperactif et plus « infantile » de l’enfant, lié à la prise de paracétamol de sa mère pendant la grossesse, que révèle cette équipe de l’Université de Bristol. Un trait supplémentaire qui vient s’ajouter aux effets de l’exposition in utero, sur le comportement de la progéniture. Ces conclusions, présentées dans la revue Paediatric and Perinatal Epidemiology, renforcent la recommandation selon laquelle les femmes doivent faire preuve de prudence lorsqu'elles prennent des médicaments pendant la grossesse.

 

Y compris quand il s’agit de paracétamol…et même si le paracétamol est l'analgésique le plus couramment utilisé, notamment en France, et y compris pendant la grossesse pour soulager la douleur. Plusieurs études ont déjà sensibilisé les usagers à la nécessité de suivre les instructions posologiques pour les produits contenant de l'acétaminophène, un ingrédient actif présent dans des centaines de médicaments en vente libre et sur ordonnance indiqués pour la douleur et la fièvre. Risques de lésions hépatiques, de troubles de la fonction cérébrale, nécessité d’une thérapie de remplacement rénale ou de ventilation mécanique, dépasser sur plusieurs jours les doses autorisées de paracétamol peut entrainer des effets sévères voire conduire au décès.

 

L’exposition prénatale au paracétamol peut entraîner des troubles du comportement chez l’Enfant

Cette nouvelle recherche sur le sujet, examine si la prise de paracétamol au milieu de la grossesse entraîne des effets sur le comportement de la progéniture entre l'âge de 6 mois et 11 ans, et sur la mémoire et le QI jusqu'à l'âge de 17 ans. Les chercheurs ont analysé les données de l’étude Avon Longitudinal Study of Parents and Children (ALSPAC) et les informations scolaires tirés de l'étude Bristol's Children of the 90s portant sur 14.000 enfants. Une première analyse montre qu’à 7 mois de grossesse, 43% des mères ont déclaré avoir pris du paracétamol « parfois » ou plus souvent au cours des 3 mois précédents. Les chercheurs ont examiné les résultats des tests de mémoire, de QI et de cursus préscolaire, de tempérament et de comportement des enfants. Leur analyse révèle :

  • une association entre la consommation maternelle de paracétamol durant la grossesse et l'hyperactivité et des problèmes d'attention chez les enfants, ainsi que d'autres comportements difficiles ne pouvant être expliqués par des facteurs sociaux ou environnementaux ;
  • ces troubles du comportement disparaissent à la fin de l'école primaire ;
  • les garçons semblent être plus vulnérables que les filles à ces effets du médicament sur le comportement.

 

Des effets indésirables multiples : Le Pr Jean Golding, auteur principal de l’étude, commente ces résultats : « Ils ajoutent à la preuve des effets indésirables possibles de la prise de paracétamol pendant la grossesse, tels que des problèmes d'asthme ou de comportement des enfants. Les femmes enceintes doivent consulter et rester prudentes lorsqu'elles prennent des médicaments pendant la grossesse ».

 

Ces résultats d’association devront être validés par d’autres études démontrant lien de causalité. Il s’agira aussi de vérifier que ces troubles du comportement associés ne perdurent pas à l’âge adulte.  

Autres actualités sur le même thème