Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et TABAGISME : Un risque de TDAH multiplié par 3 chez l’enfant à naître

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 1 semaine
Pediatrics
Il s'agit de la première étude dans laquelle le lien entre l'exposition prénatale à la nicotine et le diagnostic de TDAH est démontré par mesure directe des niveaux de cotinine dans le sérum maternel, durant la grossesse.

Compte tenu de la forte prévalence du tabagisme pendant la grossesse et du TDAH chez les enfants, cette étude épidémiologique de l’Université de Turku (Finlande) en appellera probablement d’autres sur l'interaction entre le tabagisme maternel et les facteurs environnementaux, génétiques et épigénétiques. Car les résultats présentés dans la revue Pediatrics montrent que plus le taux de cotinine dans le sang de la mère est élevé pendant la grossesse, plus le risque pour l’enfant à naître de développer un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité est élevé. À l'échelle mondiale, il s'agit de la première étude dans laquelle le lien entre l'exposition prénatale à la nicotine et le diagnostic de TDAH est démontré par mesure directe des niveaux de cotinine dans le sérum maternel, durant la grossesse.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Malgré ses effets négatifs bien documentés sur le développement du fœtus, le tabagisme pendant la grossesse reste un problème de santé publique majeur. En 2017, entre 10 et 12,5% des femmes enceintes ont fumé pendant leur grossesse et 7% pendant toute leur grossesse. Le lien entre le tabagisme maternel et le TDAH chez l’enfant a déjà été mis en évidence par de précédentes études, cependant celles-ci étaient basées sur un tabagisme auto-déclaré. Ici, l’étude confirme le lien avec les niveaux de cotinine.  

 

La cotinine est le biomarqueur indiquant l'exposition à la nicotine. Cela inclut le tabagisme actif ainsi que l'exposition à la nicotine à partir d'autres sources telles que les substituts nicotiniques ou encore le tabagisme passif.

 

L’étude est basée sur 1.079 cas de TDAH et un nombre égal de témoins appariés nés entre 1998 et 1999. Les taux de cotinine chez la mère ont été mesurés à partir d'échantillons de sérum maternel recueillis au cours des premier et deuxième trimestres de la grossesse.

Et l’analyse confirme une forte association entre l'exposition prénatale à la nicotine et l’incidence du TDAH chez les enfants exposés.

Autres actualités sur le même thème