Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE : Exposition maternelle au plomb et risque de surpoids chez l’enfant

Actualité publiée il y a 8 mois 1 semaine 6 jours
JAMA Network Open
Les enfants nés de mères dont le taux sanguin de plomb est élevé, en raison d’une exposition, sont plus susceptibles d'être obèses ou en surpoids

Les enfants nés de mères dont le taux sanguin de plomb est élevé, en raison d’une exposition, sont plus susceptibles d'être obèses ou en surpoids, révèle cette étude financée par le National Institutes of Health (NIH) et menée à la John Hopkins Bloomberg (Maryland). Des conclusions présentées dans le JAMA Network Open qui ouvrent néanmoins une issue préventive  : l'acide folique peut réduire ce risque de surpoids ou d'obésité.

L’exposition au plomb de la mère entraîne un surpoids chez l’enfant 

 

Les chercheurs de Baltimore ont analysé les données de 1.442 paires mère-enfant participant à la Boston Birth Cohort, une vaste étude observationnelle qui cherche à déterminer les causes de la prématurité. Les échantillons de sang des mères ont été analysés 24 à 72 heures après l'accouchement, pour déterminer leur exposition au plomb. Le poids des enfants a été évalué périodiquement tout au long de leur enfance. L’analyse montre que :

  • à l’âge de 8 ans, les enfants nés de mères à taux sanguins élevés en plomb présentent un risque de surpoids ou d’obésité multiplié par 4 vs les enfants de mères non exposées.

 

Rétablir un taux adéquat d’acide folique permet de réduire ce risque : Les directives d’apport en acide folique recommandent que toutes les femmes en âge de procréer consomment 400 microgrammes d’acide folique (la forme synthétique du folate) chaque jour pour prévenir les anomalies du tube neural et autres malformations congénitales affectant le cerveau et la colonne vertébrale. Les mères ont renseigné par questionnaire leur éventuelle supplémentation en acide folique au cours des 2è et 3è trimestres de la grossesse. L’analyse constate que parmi les femmes qui présentent des taux élevés de plomb, le risque d'obésité ou d'embonpoint chez l’enfant diminue si elles présentent un taux adéquat d'acide folique 24 à 72 heures après l'accouchement.

 

Si ces résultats sont confirmés, le test de l'exposition des femmes enceintes au plomb, puis l'offre d'acide folique à celles qui ont des niveaux élevés pourraient réduire le risque de surpoids ou d'obésité de leurs enfants. Néanmoins, ces résultats sont déjà en ligne avec ceux de précédentes études*

 

Autres actualités sur le même thème